Petites curiosités linguistiques

Publié le

bouchersIl est des mots d’argot que l’usage a presque généralisés, et dont on cherche la filiation sans y parvenir. Ainsi le mot loufoc ou loufoque : tous ceux qui ont passé par le régiment savent que cela veut dire fou, toqué, mais l’origine ? M. Louis Lucipia nous l’a fait connaître.

Loufoque appartient à l’argot des bouchers parisiens, celui qu’on appelle  l’« Argueluche des louchersbèmes. » C’est un argot très simple, procédant du même système que, par exemple, le «Javanais ».

Dans l’argot des bouchers, on remplace presque toujours la consonne initiale du mot par un l. La consonne initiale est reportée à la fin du mot, et on la fait suivre d’une ou deux syllabes variables et qui constituent précisément l’originalité de cette argot : ème, esse, mique, oque, mucha

Exemple : Boucher. Enlevant le b du commencement et le remplaçant par un l, nous avons  loucher. Puis le b placé à la fin, nous obtenons loucherb.  Si nous ajoutons les syllabes ème,  nous avons le mot complet loucherbème.  

Autres exemples : quarante : Larantequé. Vingt : Lingtvé.  Café : Lafécesse. Par là, on voit comment s’est formé le mot « Lou-phoque » ou mieux « Loufoque. » 

Fou — louf — loufoque.emo_190

« La Joie de la maison. » Paris, 1892.
Peinture : Annibale Carracci.

Publicités

12 réflexions au sujet de « Petites curiosités linguistiques »

    marie a dit:
    novembre 11, 2017 à 6:22

    Bonsoir, j’aime beaucoup l’argot, mon père et son frère le parlaient pour faire enrager leur mère. Bon souvenir Bonne soirée MTH

    Aimé par 2 people

    loufoxinloveblog a dit:
    novembre 11, 2017 à 6:37

    C’est rigolo j’ignorais cela ! Ravie de connaître l’origine d’un de mes mots préféré(s) !

    Aimé par 2 people

    nuage1962 a dit:
    novembre 11, 2017 à 7:29

    C’est curieux

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      novembre 12, 2017 à 8:24

      J’ai trouvé, également 🙂 Bonne journée 🙂

      J'aime

    L'Ornitho a dit:
    novembre 11, 2017 à 11:59

    Oufti !

    Aimé par 1 personne

    fanfan la rêveuse a dit:
    novembre 12, 2017 à 11:02

    C’est un peu loufoque cette histoire, non ? !
    Bon dimanche Gavroche !
    🙂

    Aimé par 1 personne

    josydhoest a dit:
    novembre 19, 2017 à 2:51

    Je me souviens de conversations que je ne comprenais absolument pas(lorsque j’étais enfant) Ma mère avait travaillé dans une clouterie (aux environs de 1920) les femmes avaient adopté un argot en elles afin que les hommes ne les comprennent (c’était en fait facile à comprendre lorsque qu’on en saisissait le mécanisme … Elles ajoutaient -tegede après chaque mot ex. Bondongonjoudougour (bonjour 😀 ) madaga (ma) fidigille (fille) !!! Bon avec ça elles parlaient vraiment très vite !!! … Quant à mon père, c’était l’argot du mineur qu’il pratiquait … Alors pour moi c’était du chinois 😀 😀 😀 ! Allez voir ce qu’ils racontaient et que mes « chastes oreilles ne pouvaient entendre … Bien à vous , je retourne à mon latin !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s