La langue du fait divers

Publié le Mis à jour le

journalistesUn livre fut publié il a peu d’années sur la façon dont écrivent les journalistes et sur les procédés qu’ils emploient, pour que « çà ait l’air d’être de la littérature ». Voici deux exemples nouveaux extraits d’un journal du matin : 

« Le bandit était coiffé d’un indéfinissable chapeau melon... »

Indéfinissable… Voilà pour le choix de l’épithète. 

Mais le tout n’est pas de choisir l’épithète pittoresque. Il faut encore savoir lui donner sa place. Voici : 

« ... Le commissaire de police inspectait le logis humble... » 

Ecrivez : humble logis… ce n’est rien, c’est une formule banale, une phrase de feuilletoniste : l’humble logis de Jenny l’ouvrière, l’humble logis de l’honnête ouvrier. 

Mais : logis humble. C’est de la littérature. Ça décrit, ça peint, ça fait tableau. C’est du grand style… du style grand.

« Ma Revue. » Paris, 1907.
Illustration : « Les hommes du président ». Warner Bros, 1976.

Publicités

3 réflexions au sujet de « La langue du fait divers »

    karouge a dit:
    novembre 14, 2017 à 9:22

    On aurait pu dire aussi : « un indéfinissable chapeau coiffait le bandit », ce qui, devant les juges, aurait permis d’acquitter le bandit et de condamner le chapeau. La peine encourue par celui-ci étant la pendaison par porte-manteau dit perroquet. J’ai connu un Stetson qui y laissa ses plumes.

    Aimé par 2 people

    anne35blog a dit:
    novembre 14, 2017 à 9:22

    il suffit d’un rien pour croire que l’on a du style…

    Aimé par 3 people

    jmcideas a dit:
    novembre 16, 2017 à 10:11

    A certains, ‘les faits divers -étonnants-‘ sont la part la plus croustillante d’un journal (dixit: Ouest-France -en dernière page) > Il y est ajouté une pointe d’ironie -voir de littérature-
    EX: 57 ième édition du concours – au Japon- de miss international Beauty Pageant
    ~~Maeva Balan (Vendéenne) et ses consoeurs se sont présenté dénudées avec, en fond de décor: Un thon rouge~~
    Le rédacteur ajoute: ~De quoi faire rougir les ‘Jaunes’ & pas du meilleur goût!~

    NB- Ces entre-filets sont malgré-tout, riches de réflexions
    😀
    (Pour ma part je ne manque jamais: « Tout peut arriver »)

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s