Ludwig, grosse filou !

Publié le Mis à jour le

beethoven

Au printemps de 1821, alors qu’il était en villégiature à Baden, Beethoven se présenta un jour chez le conseiller municipal Johann Bayer pour louer deux pièces. 

Celui-ci remarqua que Beethoven était sans chapeau, mais avant qu’il ait pu lui en faire l’observation (il connaissait le compositeur) un agent de police et un garçon de restaurant firent irruption et conduisirent Beethoven au poste. Là, tout s’expliqua. 

Le musicien était parti du restaurant. en oubliant son chapeau, mais en oubliant aussi, bien involontairement, de régler son addition.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Ludwig, grosse filou ! »

    brindille33 a dit:
    décembre 16, 2017 à 6:48

    Il avait dû laisser sa carte bancaire chez sa maîtresse 😉 (Je blague bien entendu, grande admiratrice de ce compositeur) 🙂

    Aimé par 1 personne

    roijoyeux a dit:
    décembre 16, 2017 à 7:18

    distrait le Beethoven !

    Aimé par 1 personne

    L'Ornitho a dit:
    décembre 17, 2017 à 11:14

    Il lui arrivait de travailler du chapeau.

    Les artistes de nos jours n’en sont pas moins réduits à le faire tourner le chapeau s’il veulent se voir payer de leurs peines 😉

    Et « hats of » to Beethoven.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.