Le gaoulé : une révolte à la Martinique

Publié le

canne-a-sucreIl arriva à la Martinique, en 1717, une chose si singulière et si bien concertée qu’elle peut être dite sans exemple. 

Varennes y avait succédé à Phélypeaux comme capitaine général Ricouart y était intendant. Ils vivaient à la Martinique dans une grande union et y faisaient très bien leurs affaires. Les habitants en étaient fort maltraités. Ils se plaignirent à diverses reprises, et toujours inutilement. Poussés à bout enfin de leur tyrannie et de leurs pillages, hors d’espérance d’en avoir justice, ils résolurent de se la faire eux-mêmes. Rien de si sagement concerté, de plus secrètement conduit, parmi cette multitude, ni de plus doucement ni de plus plaisamment exécuté. 

Ils les surprirent un matin chacun chez soi au même moment, les frappèrent, scellèrent leurs papiers et leurs effets, n’en détournèrent aucun, ne firent mal à pas un de leurs domestiques, les jetèrent dans un vaisseau qui était là, de hasard, prêt à partir pour la France et tout de suite le firent mettre à la voile. Ils chargèrent en même temps le capitaine d’un paquet pour la cour, dans lequel ils protestèrent de leur fidélité et de leur obéissance, demandèrent pardon de ce qu’ils faisaient, firent souvenir de tant de plaintes inutiles qu’ils avaient faites et s’excusèrent sur la nécessité inévitable où les mettait l’impossibilité absolue de souffrir davantage la cruauté de leurs vexations. 

On aurait peine, je crois, à représenter l’étonnement de ces deux maîtres des îles de se voir emballés de la sorte et partis en un clin d’œil, leur rage en chemin, leur honte à leur arrivée.

Saint-Simon. « Lisez-moi. Historique. » Paris, 1935.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.