Art d’accommoder les restes

Publié le

noackConnaissiez-vous la choucroute à la bavaroise, nouvelle recette culinaire inventée par une rêveuse allemande, jalouse probablement de la veuve Mausole, qui, comme chacun sait, fit de son estomac le cercueil de son défunt. 

Gretchen Grübenher, une habitante d’un petit village de Bavière, ayant trouvé que son mari avait un caractère difficile, l’a tué. Après avoir coupé son corps en morceaux, en a pieusement enseveli les restes dans un tonneau de choucroute. 

Lorsque la justice s’est transportée au domicile de Gretchen, et qu’après avoir longtemps cherché le cadavre de Benedeck (la victime), l’a trouvé dans un piteux état… Gretchen Grübenher s’est alors élancée vers l’un des juges : 

 Il s’est suicidé. Je suis innocente ! s’est-elle écriée

Mais, après une courte délibération, les juges ayant trouvé la chose invraisemblable, ont fait mettre Gretchen Grübenher en état d’arrestation. 

Le tonneau de choucroute sera déposé au greffe comme pièce de conviction. 

D’après « L’Avant-scène. » Bordeaux, 21/06/1868.
Illustration : Noack.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Art d’accommoder les restes »

    Éric G. Delfosse a dit:
    décembre 28, 2017 à 6:52

    À taaaaaaable !

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s