Palpitations médicales

Publié le

visite-hopitalVous connaissez peut-être l’anecdote concernant le compositeur américain qui a eu l’idée originale de mettre la constitution fédérale en musique. Voici une nouvelle du même genre, mais beaucoup moins gaie d’allures, que donnent les journaux américains et dont l’authenticité me paraît fort douteuse, quoique l’histoire musicale conserve parmi ses légendes une anecdote analogue.

Un médecin mélomane de la Nouvelle Ecosse vient de mettre en musique les palpitations et les battements irréguliers d’une femme malade à l’hôpital de Glasgow. Le correspondant qui donne cette nouvelle ajoute sans rire :

« Cette maladie, écrite en langue musicale, avec croches et doubles croches, forme une sorte de valse et une des plus grandes curiosités de l’anatomie pathologique. »

La célèbre Sonate du Diable n’a pas une origine moins excentrique. Elle fut composée dans un accès de délire par Tartini qui promenait sa plume au hasard sur du papier de musique.

« Le Guignol. » 1866.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s