Odeurs de Paris

Publié le

maurice-falliesLa Commission des « odeurs de Paris » vient de donner ses conclusions, ce qui est très gentil de sa part, car on ne les attendait pas avant un ou deux ans d’ici. Il est vrai que ces conclusions ne sont pas très agréables pour nous, mais tant pis Cela nous apprendra à être curieux. Nous avions voulu savoir ce qui sentait mauvais à Paris : la Commission nous répond que ce sont les Parisiens. Voilà qui va bien nous poser dans le monde !

En vain, a-t-on fait timidement observer, que toutes ces usines, tous ces dépotoirs installés dans la banlieue ne sentaient pas précisément la bergamote, et que peut-être bien la mauvaise odeur venait de là. La Commission a péremptoirement répondu que, sans la, proximité de Paris, ces dépotoirs seraient, au contraire, des lieux de délices : on aurait pu y installer des stations d’été où les étrangers seraient venus en foule. Quant aux usines, c’est Paris qui les gêne et les empêche dé se développer. C’est ainsi qu’on avait installé à nos portes une fabrique de viande pourrie où l’on confectionnait des asticots. Ces asticots, on peut le croire, ne sentaient pas très bon. Il a été reconnu, après enquête, que c’est qu’ils étaient incommodés par le voisinage des Parisiens. 

La situation est donc délicate, car comment éloigner les Parisiens de Paris ? Il y en a, en ce moment, beaucoup d’absents, qui doivent, vraisemblablement, empoisonner les villes d’eaux ou les montagnes. Mais, à l’automne, ils vont rentrer, et alors comment ferons-nous ? Déjà, on a dit, depuis bien longtemps, qu’à Paris les maisons empêchaient de voir la ville. Si, à leur tour, les habitants deviennent une gêne, cela ne va pas être très commode.

On ne pouvait pourtant pas reprocher à ces pauvres Parisiens d’être encombrants, et c’était bien la peine de faire venir leurs romanciers, leurs poètes, leurs auteurs, leurs acteurs, leurs académiciens, leurs ministres, tous leurs grands hommes de province !

« La Joie de la maison. » Paris, 1896.
Peinture : Maurice Fallies.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Odeurs de Paris »

    barbarasoleil a dit:
    janvier 12, 2018 à 6:30

    quand tu auras le temps, lis « La civilisation des odeurs » de Muchembled!! ça remue bien les naseaux!

    Aimé par 1 personne

    le blabla de l'espace a dit:
    janvier 12, 2018 à 6:51

    elle est jolie cette chanson , c est fou comme les chansons ont évolué,
    en tous les cas il y a une odeur à Paris, je le remarque lorsque j’y vais

    J'aime

      iotop a dit:
      janvier 12, 2018 à 7:02

      Surtout le métro, odeurs : urine, détritus,rats, … et la ligne 6 ….

      J'aime

    L'Ornitho a dit:
    janvier 12, 2018 à 9:06

    Pas en odeurs de sainteté … portant se prennent un savon lol!

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.