Nemo propheta in patria

Publié le

tibere

Voici une anecdote sur l’aluminium qu’on trouve dans plusieurs auteurs latin.

Un pauvre ouvrier romain a su séparer du verre qui contient de l’alumine, un métal avec lequel il forma une coupe dont il fit hommage à l’empereur Tibère. Celui-ci accepta l’objet et loua très fort l’ouvrier, 

Ce dernier pour montrer à l’Empereur les précieuses qualités du métal prit la coupe et la jeta à terre. Le choc ayant seulement produit une légère déformation, la pièce fut aussitôt réparée au moyen d’un simple martelage aussi facilement que si elle eut été en or ou en argent. Ce métal, produit avec de l’argile ne pouvait être que de l’aluminium et,comme on demandait à l’ouvrier si le secret de sa préparation était connu par d’autres que par lui, il répondit : « De moi seulement et de Jupiter. »

Tibère craignant que la valeur de l’or et de l’argent fut dépréciée par un corps aussi  vulgaire que l’alumine fit détruire l’atelier de l’ouvrier. A ce dernier il fit trancher la tête.  

« Eum decollari jussit Imperator. »

L’acide borique étant très répandu en Italie, il n’est pas impossible qu’on ait pu mettre en présence les trois corps : acide borique, potasse, alumine et produire de l’aluminium sous l’influence réductrice du charbon. 

« Revue chronométrique. » Paris, 1904.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Nemo propheta in patria »

    Éric G. Delfosse a dit:
    janvier 23, 2018 à 11:55

    Et à Jupiter, il n’a pas tranché la tête, le Tibère ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.