Sucre de vers

Publié le Mis à jour le

 

ver-soie

L’époque est aux vers à soie, on les met à toute sauce.

Un savant étranger, M. Lucas, vient de découvrir le moyen d’extraire de l’excellent sucre de la dépouille mortelle des vers à soie atteints du diabète.

L’Académie, à qui le procédé de fabrication a été soumis n’a pas même offert une chaise à l’inventeur.

Celui-ci, froissé du procédé, a menacé de vendre aux Anglais le secret de la fabrication d’un sirop de punaises.

Louis Pollet (Figaro).  « La Lorgnette. » Bordeaux, 1861.
Illustration : Masako Taëron (Archives Larousse).

Publicités

2 réflexions au sujet de « Sucre de vers »

    iotop a dit:
    janvier 23, 2018 à 11:01

    Bon jour,
    Les inventeurs sont des incompris … trop souvent.
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    Libre jugement a dit:
    février 4, 2018 à 4:05

    Punaise l’avait du repartie l’sieur

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s