Moralité et anecdote

Publié le Mis à jour le

coupleDe la boue, de la pluie, et des brouillards, voilà ce que nous avons eu pendant cette semaine. Les cochers de fiacre sont dans les joies du paradis. A propos du brouillard, voici une anecdote : 

Un mari qui donne de loin en loin des coups de canif au contrat, avait une femme qui lui rendait la monnaie de sa pièce , il avait une maîtresse, elle avait un amant. Ils se trouvaient heureux, et le monde n’avaient rien à redire à ce bonheur. 

Seulement, Monsieur ignorait que Madame avait un amant, et Madame, que Monsieur avait une maîtresse. Cette ignorance rendait douce leur vie, il est si agréable de tromper sans être trompé soi-même. 

Mardi soir Monsieur sortit pour se rendre à un rendez-vous, et à peine avait-il quitté le foyer conjugal, que Madame, s’enveloppant dans un châle, sortait exactement pour le même motif. II faisait un brouillard, tel qu’il eut été très difficile de trouver une pièce de vingt-cinq centimes dans sa poche. 

Le rendez-vous de Monsieur était à huit heures, près de la statue de Louis XIV. Celui de Madame au même lieu et à la même heure. Monsieur, enveloppé dans son manteau, se promenait avec cette allure mélancolique, à pas calme et mesuré qui distingue l’homme en bonne fortune. Tout à coup il aperçoit à travers le rideau épais des brouillards, une femme trottant, l’air inquiet. Il s’approche d’elle, lui prend le bras, et ils partent ensemble. 

C’est toi ?
— Oui. 

Monsieur traverse la rue Saint-Dominique, la rue Centrale et il arrive sur la place de l’Opéra, où Rigolet trône en roi. On entre dans le sanctuaire mystérieux d’un petit salon. Le souper était prêt. 

Monsieur se débarrasse de son manteau, la jeune femme de son voile. 

Ils poussent en même temps un cri d’étonnement. 

Le mari et la femme venaient de se reconnaître. 

Mais comme la vanité est au fond de tous les sentiments, Monsieur et Madame n’eurent aucun soupçon sur leur infidélité réciproque. 

Elle m’espionnait, dit le mari.
— Il me trompait, dit la femme. 

Bref, cette aventure donna du stimulant à l’amour engourdi des deux époux. Monsieur a quitté sa maîtresse, Madame. a rompu avec son amant, ils s’aiment comme aux premiers jours de leur jeunesse, ils s’adorent. 

Les brouillards peuvent donc être utiles à quelque chose. 

Est-ce donc cela que nous avons voulu prouver par notre anecdote ? 

Les anecdotes n’ont pas besoin de morale, amuser est leur seul but. 

« L’Argus et le Vert-vert réunis. » Lyon, 1852.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Moralité et anecdote »

    karouge a dit:
    mars 30, 2018 à 11:14

    Qu’en est-il advenu de l’amant et de la maîtresse? Aux rendez-vous manqués ont-ils aussi trouvé la source de leurs amours?
    Gavroche, enfin, les français veulent savoir!
    (bon, enfin, pas forcément!)

    J'aime

    fanfan la rêveuse a dit:
    mars 31, 2018 à 12:35

    Plutôt cocasse !
    Joyeuses fêtes de Pâques Gavroche 🙂

    J'aime

    jmcideas a dit:
    avril 1, 2018 à 12:57

    Le brouillard mais aussi la pénombre du cinéma
    qui diffusait Roméo&Juliette
    2 amoureux se sont réfugiés au dernier rang de la salle pour abriter un amour caché
    Le lendemain, l’amoureux fut interpellé par son ami
    > La scène d’amour au balcon vous a plu ?
    – Beaucoup répondit celui-ci, mais l’ouvreuse est venue nous demander plus de discrétion
    > Guère étonnant…. l’ouvreuse ce jour-ci était ta femme !

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.