Plus vite que la lumière !

Publié le Mis à jour le

facteurDepuis si longtemps que l’on se plaint des retards postaux, l’Administration a sans doute cherché le moyen d’y remédier. L’a-t-elle trouvé ? Oui, elle a trouvé le moyen. Tout au moins le bureau de poste n° 35 l’a trouvé. Ce bureau de poste envoie les lettres et même les imprimés en avance

Comment s’y prend-il ? Oh ! rien n’est plus simple. Vous savez qu’en France on arrange tout au moyen d’un cachet. Et les cachets, vous le savez aussi, ne manquent pas dans les bureaux de poste. Alors, il suffit d’appliquer sur les lettres ou les journaux un cachet qui porte la date du surlendemain. La lettre ou le journal ne seront distribués que deux jours plus tard, selon la règle, mais porteront une date satisfaisante. 

Exemple : je dépose un journal au bureau de poste n° 35, le 29 septembre. L’employé ne sera pas si naïf que d’y appliquer le timbre à date du 29 septembre. Il y applique le timbre à date du 1er octobre, jour où la feuille arrivera à destination. Ainsi tout le monde est content : l’employé, le facteur, qui n’a pas besoin de se presser, et le destinataire qui ne sent pas le retard. 

Malheureusement, l’autre matin, le facteur, animé d’un zèle louable, a distribué sans tarder une lettre qui était datée de deux jours plus tard. Et le destinataire, à sa grande stupéfaction, a vu la date du 1er octobre sur une enveloppe qu’il ouvrait le 29 septembre…

« L’Attaque. » Paris, 1919.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s