Un obstiné

Publié le Mis à jour le

daguerreUn jour, une femme éplorée se présentait chez le grand chimiste Jean-Baptiste Dumas, demandant à lui parler. 

— Je suis, lui dit la visiteuse, la femme d’un peintre qui, en proie à je ne sais quelle aberration, a soudain renoncé à son art pour se livrer à de stériles recherches dans le domaine de la chimie… En ce moment, il s’acharne à trouver un procédé pour fixer les images sur des plaques de cuivre poli !…. 

Dumas l’écoutait en hochant la tête.

— Mon pauvre mari perd le sens, monsieur. Il vend tout ce que nous possédons pour se procurer des ingrédients et faire construire des appareils. 
 Je ne vois pas bien ce que je puis y faire.
— Voici, monsieur. J’ai pris la liberté de m’adresser à vous, comme au plus savant des chimistes, pour vous supplier de détromper mon malheureux mari, dont l’obstination dans de vaines recherches nous réduira bientôt à la plus extrême pauvreté. 

Dumas prit l’adresse du peintre, et la femme sortit. 

Que faire ? Décourager ce chercheur, c’était peut-être empêcher une grande découverte.  D’un autre côté, le laisser poursuivre ses travaux, n’était-ce pas pousser à la ruine d’une famille ? 

Jean-Baptiste Dumas alla, le lendemain, chez le peintre et, après une courte conversation, lui déclara, au grand ébahissement de sa femme : 

— Poursuivez vos recherches, et puisez dans ma bourse ! 

Le peintre poursuivit, en effet. Et, grâce au généreux concours de Dumas, il put aboutir. C’était Louis Daguerre, qui trouvait un des principes essentiels de la photographie ! 

« Les Annales politiques et littéraires. » Paris, 1905.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Un obstiné »

    nuage1962 a dit:
    avril 21, 2018 à 3:55

    Une chance que quelqu’un a cru en lui

    Aimé par 2 personnes

    Latourte a dit:
    avril 21, 2018 à 5:18

    Voilà qui fait écho à mon dernier billet sur « voir en noir et blanc » ! Je partage !

    Aimé par 2 personnes

    L'Ornitho a dit:
    avril 21, 2018 à 9:50

    Y’a pas photo, belle initiative 🙂

    Aimé par 1 personne

    Libre jugement a dit:
    mai 5, 2018 à 5:36

    Est’ on sur que se fût sur des plaques de cuivre, sauf erreur me semblait que c’était sur des plaques de verre … ce qui d’ailleurs perdura jusque dans les années 60 …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.