Simple comme bonjour

Publié le Mis à jour le

dumas filsDumas fils aimait à choisir ses affections. Au dessert d’un dîner artistique, un auteur dramatique lui disait : 

 Quelle singulière chose ! votre père me tutoie, je tutoie votre père, et nous ne nous tutoyons pas; il faut pourtant régulariser cette position.
— C’est facile, répondit l’auteur du
Demi-Monde, ne tutoyez plus mon père.

Peinture : Ernest Meissonier

Publicités

6 réflexions au sujet de « Simple comme bonjour »

    anne35blog a dit:
    mai 11, 2018 à 4:40

    ce n’étais pas la grande amitié!

    Aimé par 1 personne

    carnetsparesseux a dit:
    mai 11, 2018 à 6:15

    ça me fait penser au « vous avez raison, monsieur le premier ministre » de Mitterrand à Chirac qui venait de lui dire qu’étant tous deux candidats à la présidentielle (donc égaux), il ne l’appellerait pas « Monsieur le Président ».

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    mai 14, 2018 à 10:27

    Aujourd’hui on raccourci l’accueil avec un simple
    « Comment ça va »
    > comme un bonjour!
    On va même, en Vendée, jusqu’à dire
    Bonjour, à la nuit tombée!
    = parfaitement valable pour le jour suivant
    D:

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.