Le microbe de l’amour

Publié le

Le docteur Cotton prétend avoir découvert un bacille, qui habite exclusivement dans les fibres du cerveau.

Ce micro-organisme produirait des effets analogues à ceux de la folie, prédisposant ceux qui en sont atteints, aux rires, aux larmes, à la fureur, à la tendresse. Il en a donc conclu que ce ne pouvait être que le microbe de l’amour. 

Il ne nous dit pas encore comment il espère en guérir l’humanité. Mais, après tout, l’humanité désire-t-elle en être guérie ?

Publicités

3 réflexions au sujet de «  Le microbe de l’amour »

    marie a dit:
    juillet 13, 2018 à 7:25

    Bonsoir, moi je trouve ce microbe bien sympathique, alors laissons le tranquille! bonne soirée MTH

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    juillet 17, 2018 à 11:28

    ON a pas encore trouvé l’antidote définitive
    Sauf peut-être: Les chips (voir les composants chimiques)
    Elles seraient d’un effet placide face à la TV !
    D:

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.