Le bon temps

Publié le

josephine bakerTout n’est pas rose dans la vie des vedettes. Joséphine Baker, qui prépare sa rentrée dans une grande revue, est soumise à un entraînement auquel celui d’un boxeur avant un grand match est jeu d’enfant. 

En l’espèce, l’entraîneur de Joséphine est son mari : un Italien qui ressemble en  beaucoup mieux à Adolphe Menjou. Cet époux est sévère, il a condamné sa femme à un régime strict : nourriture limitée (il faut être mince), exercices quotidiens (il faut être souple), repos, vie à la campagne, bon air (Joséphine habite le Vésinet), coucher de bonne heure, etc. 

Qui nous révélera l’état d’âme de Joséphine devant cette existence austère ? Ses  biographes (il y en eut beaucoup) ne l’ont pas connue à ses débuts, quand elle habitait près de la Place Pigalle, un petit appartement composé de deux pièces et d’une cuisine avec quatre ou cinq de ses camarades de la Revue Nègre. En évoquant cette époque, où elle ne s’habillait pas chez les grands couturiers, Joséphine ne soupire-t-elle pas comme tant d’autres : 

C’était le bon temps !

« Marianne. » Paris, 1932.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Le bon temps »

    nuage1962 a dit:
    juillet 21, 2018 à 12:33

    Elles femmes ont toujours été soumises a plus de règles que les hommes

    Aimé par 2 personnes

    francefougere a dit:
    juillet 21, 2018 à 8:26

    Joséphine a quand même pris le temps d’avoir un amant, Georges Simenon, qui n’était alors pas célèbre. Il aimait beaucoup Joséphine mais il s’est fatigué d’être  » Monsieur Joséphine »
    amicalement 🙂

    Aimé par 1 personne

    Aldor a dit:
    juillet 21, 2018 à 9:38

    Ah ! Un article de Marianne, que dirigeait Emmanuel Berl.

    Avez-vous le nom de l’auteur de l’article ?

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      juillet 22, 2018 à 1:00

      L’article n’est malheureusement pas signé… peut-être est-il de Emmanuel Berl lui-même, fondateur du journal et, tout comme Joséphine, né au Vésinet…

      Aimé par 1 personne

        francefougere a dit:
        juillet 22, 2018 à 7:09

        Joséphine Baker est née aux Etats-Unis, je crois, et elle a souffert de la ségrégation
        amicalement

        Aimé par 1 personne

          Gavroche a répondu:
          juillet 23, 2018 à 12:27

          Au temps pour moi ! Bien entendu, Joséphine Baker n’était pas native du Vésinet, mais y a résidé pendant de longues années…

          J'aime

    jmcideas a dit:
    août 5, 2018 à 12:27

    Ah! c’était le’bon temps’
    Qui ne s’est pas fait cette remarque?
    😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.