A propos d’une bouteille 

Publié le

aldo morgantiL’anecdote que raconte un journal du soir prouve jusqu’à quel point la besogne de nos différents ministères est entravée par la complication toujours croissante des formalités bureaucratiques.

Ainsi, il a fallu deux ans de pourparlers et de démarches à une commune du département de la Drôme pour obtenir enfin la simple autorisation d’amener l’eau de source au milieu du village. L’Administration des eaux et forêts s’étant chargée de transmettre au ministère des travaux publics un échantillon de l’eau de source, une bouteille de cette eau fut remise à la sous-préfecture pour passer ensuite à la préfecture, qui l’envoya au ministère.

Les explications qui l’accompagnaient ayant paru insuffisantes, la bouteille fut renvoyée, par les mêmes voies, au maire de la commune, afin qu’il en établit dûment le certificat d’origine. Cette formalité remplie, la fameuse bouteille revint, en suivant une filière identique, au ministère, d’où elle passa au laboratoire de Valence pour que son contenu fût soumis à l’analyse chimique. Le rapport constatant le résultat de cette opération ne parvint au ministère qu’à petites étapes, et deux ans s’étaient écoulés lorsque la commune de la Drôme reçut enfin l’autorisation demandée.

L’odyssée de cette bouteille atteste une fois encore les proverbiales lenteurs d’une administration que l’Europe aurait grand tort de nous envier.

« L’Oued-Sahel : journal politique, littéraire, commercial et agricole. » Bougie, 1890.
Peinture : Aldo Morganti.

Publicités

2 réflexions au sujet de « A propos d’une bouteille  »

    karouge a dit:
    août 16, 2018 à 1:01

    Combien de fonctionnaires ont-ils *pris de la bouteille* durant ces deux ans? Un avancement par ci, une reculade par là…bureaucratie galopante !

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    août 18, 2018 à 12:03

    Toute suggestion d’approche auprès de l’Administration se résume à ceci
    > Une bouteille à la mer

    Toute demande se compliquant par le nouvel interface des ‘communautés de communes’& soumis à l’avis du Conseil de région’ & retourné au bien vouloir du Préfet (toute formulation étant remplie….à condition qu’elles satisfassent à la réglementation Européenne)
    > Vous et votre Maire, ne sont plus qu’un pion insignifiant sur l’échiquier!

    NB: Une association ou une autre viendra bien, aussi, contrarier votre projet
    !!!!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.