Le Lendit

Publié le Mis à jour le

foire-lendit
La Foire aux parchemins

Qu’était-ce que ce Lendit, dont Jean-Joseph Weerts vient de fixer à jamais le souvenir sous les arceaux de la Sorbonne ?

La plus ancienne des foires parisiennes, qui se tenait entre la vallée de Saint-Denis et La Chapelle. Elle durait quinze jours, du 11 au 24 juin; et il s’y faisait toute sorte d’échanges. Mais l’article principal, c’était les parchemins : de là venait que toute la basoche s’y rendait en foule, et même l’Université et le Parlement. 

Cela se passait avec une joyeuse solennité. En vertu d’anciens privilèges, le recteur s’y rendait, flanqué de quatre parcheminiers jurés, pour y lever son droit sur tous les parchemins mis en vente et faire, en même temps, la provision nécessaire à tous, les collèges. Les marchands ne pouvaient commencer de vendre leur marchandise qu’après que le choix avait été fait pour l’Université.

cortege-etudiants-lendit
Cortège des étudiants

Le cortège se réunissait, le matin du premier jour, sur la place Sainte-Geneviève, où est le Panthéon maintenant, c’est-à-dire les étudiants et leurs maîtres; et, divisés en nation, ils partaient pour Saint-Denis. C’est la scène qu’a si heureusement traduite M. Weerts, avec la troupe en route et les principaux personnages à leur arrivée. Le recteur y est représenté sous les traits du regretté M. Gréard.

Et puis, le vieil usage dégénéra, en raison même de l’enthousiasme qu’il avait provoqué; plusieurs lendits se terminèrent dans la discorde. Il devint très difficile de le pratiquer durant les guerres de religion. Et, à la fin du XVe siècle, le Lendit de Saint-Denis fut supprimé, purement et simplement.

La jeunesse des écoles qui l’a fait revivre sous une autre forme, de nos jours, sera ravie d’aller, dans la grande cour de la Sorbonne, le contempler tel qu’il était jadis.

« Touche-à-tout. » Paris, 1904.
Peintures de Jean-Joseph Weerts.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le Lendit »

    marie a dit:
    septembre 6, 2018 à 2:06

    Bonjour, j’ai bien aimé l’histoire du « Lendit », je ne sais pas pourquoi ce mot a fait tilt et après réflexion, je me suis souvenue que ma mère , quand elle partait travailler chez potin au laboratoire disait que c’était au « lendit » , comme cela n’a rien à voir avec la Sorbonne mais Potin se trouvait dans le 19ème arrondissement et sans doute à la « frontière de St Denis » ce qui aurait donné ce nom à ce lieu. bon après-midi amitiés MTH

    Aimé par 1 personne

    bibliothequedebracieux a dit:
    septembre 9, 2018 à 11:16

    En 1965, le Lendit existait encore dans les écoles. Tous les écoliers de la ville se retrouvaient pour une grande fête sportive ( avec défilé et drapeau pour chaque école) 😦
    J’y ai participé…..

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.