Un début dans la vie

Publié le Mis à jour le

famille royale hollande 1943La Maison d’Orange attend un héritier. Toute la Hollande et une bonne partie de l’univers ne songent qu’à cet heureux événement. Et les journaux, dans un style faussement attendri, décrivent la sympathique impatience du jeune père ou l’aimable rondeur de la belle mère.

Tout cela est bien touchant. Sans doute il est d’autres accouchements de par le monde. Mais celui-ci ne fait pas seulement couler l’encre des journaux, il provoque aussi tout un ensemble de spéculations assez curieuses.

Il y a d’abord les parieurs impénitents pour qui tout est objet de spéculation. Sera-ce une fille ou un garçon ? Les uns parient pour le garçon, d’autres pour la fille. Mais il y a beaucoup plus d’enjeux mâles que femelles. Tant il est vrai que l’on croit à ce que l’on désire.

Il y a aussi les commerçants. Ceux-là ont préparé des petites poupées, des bébés royaux en celluloïd, en bois, en carton bouilli, en pain d’épice. Le sexe en est mal défini, de sorte qu’il leur importe assez peu que ce soit une fille ou un garçon. Ils ne craignent vraiment qu’une chose : c’est que la princesse fasse une une fausse-couche. Ils se sont donc assurés contre cette fâcheuse éventualité.

Du même coup, ce risque nouveau a fait son apparition au Lloyd’s de Londres qui est la grande bourse mondiale des assurances. Et l’on s’est mis, là encore, à spéculer sur la naissance princière. Ainsi des messieurs bien, ayant bureaux, téléphones et dactylos discutent âprement sur les chances qu’un enfant a de vivre ou de mourir ou bien d’être une fille ou un garçon.

Ce n’est pas une histoire bien sympathique et c’est un triste début dans la vie, mais tout le monde ne peut être roi ou reine de Hollande, n’est-ce pas ?

PS : La naissance en question sera celle de la princesse Beatrix.

« Vendredi : hebdomadaire. » Paris, 1938.
Illustration : La famille royale en 1943 à Ottawa.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.