Le salaire à la tâche 

Publié le

palais bourbonLe Parlement de la Nouvelle-Galles du Sud vient de présenter un projet qui ne manque peut-être pas de logique et, d’après lequel, les députés seraient rémunérés selon leur travail.

Il y aurait d’abord des jetons de présence, de telle sorte que l’on ne verrait plus, comme dans certains parlements d’Europe, des députés toucher leurs émoluments pour ne même pas se donner la peine, bien souvent, de se rendre à leur poste. En second lieu, on recevrait tant pour un rapport, tant pour un projet de loi. Et, en revanche, il y aurait des amendes pour les manquements au règlement, pour les injures qui seraient tarifées, les coups qui coûteraient particulièrement cher.

N’y a-t-il pas là une excellente idée pour équilibrer le budget ? 

Maurice Gérard. Paris, 1904.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le salaire à la tâche  »

    L'Ornitho a dit:
    septembre 14, 2018 à 2:57

    Ca reste d’actualité ! Universel, en somme …

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    septembre 21, 2018 à 5:01

    Ce qui n’empêche pas de dormir sur les bancs

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.