Les convulsionnaires modernes

Publié le

jazzPendant longtemps les « spécialistes de questions sociales » ont tenté de nous faire croire que la folie collective n’était guère une maladie que des sociétés primitives.

Ils accusaient les malheureux barbares, mettant sur le compte de leur mentalité si peu raisonnable ces délires dont ils affectionnaient de croire que nous autres, civilisés, étions exempts. Les gens raisonnables et sensés commençaient bien à penser que ce n’était pas tout à fait vrai, que des civilisés se conduisaient parfois en barbares, primates et primitifs.

Dans les grandes occasions, il est vrai.

Voilà que cela devient plus grave encore, à en croire une nouvelle qui nous vient d’Amérique : « M. Benny Goodman se produisait avec son jazz dans un cinéma. » La renommée de ce M. Benny Goodman n’étant pas parvenue jusqu’ici nous ne pouvons qu’imaginer sa valeur.

En tout cas, les spectateurs ont été saisis d’un soudain délire : trois mille convulsionnaires se trémoussaient en criant, au cours du jazz infatigable. Ils refusèrent de quitter la salle. Il fallut faire appel à la police. Puis, ajoutent les méchants, à de savants aliénistes.

Les docteurs ès sciences sociales nous avaient-ils trompés ? Ou bien sommes-nous en train de redevenir des sauvages ? A moins que nous n’ayons jamais tout à fait cessé de l’être. Et qu’il suffise, à défaut des meilleures (ou plus grandes, ou plus sanglantes) occasions, de quelques rythmes de jazz.

« Vendredi : hebdomadaire littéraire. » Paris, 1938.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Les convulsionnaires modernes »

    iotop a dit:
    septembre 14, 2018 à 6:02

    Bon jour,
    Il est vrai qu’à une certaine époque les gens, d’un certain âge, disaient :  » voilà t’y pas une musique de sauvage ». Les corps ont toujours exultés, les anciens oublient (ou font semblant) 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    Ermite Athee a dit:
    septembre 14, 2018 à 11:27

    j’allais mettre un commentaire proche de celui de  » iotop  » !

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    septembre 21, 2018 à 5:40

    Si les crises perdures: Prenez un Tranxène

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.