Le lac gelé

Publié le

lacLes journaux russes annoncent de Taganrog, sur la mer d’Azoff, un malheur sans exemple. 

Séduits par la douceur de la température et par la pureté d’un ciel sans nuages, 3 000 habitants environ de Taganrog suivirent sur la glace les pêcheurs. Dans ce pays, la pêche est pour tous, jeunes et vieux, riches et pauvres, l’occupation favorite. L’air était si calme que tous, sans défiance, s’avancèrent toujours de plus en plus loin sur la glace dans l’espoir de recueillir un plus riche butin. Tout à coup il s’éleva de l’est un vent tiède, qui augmenta insensiblement de force, fit tourbillonner des masses de neige et finit par détacher du bord la glace qui y adhérait.

En quelques instants, la vaste nappe de glace frémit, se souleva, se brisa en plusieurs endroits, et les malheureux qui se trouvaient dessus sans espoir de secours se virent entraînés vers la pleine mer. Deux heures après, on n’apercevait plus du rivage aucune trace de vie sur la surface des flots. Le jour suivant, les vagues poussèrent à la côte un banc de glace sur lequel se trouvaient cinq de ces malheureux. Trois étaient morts et les deux autres engourdis par le froid.

Ces deux derniers, une jeune fille et un vieillard, furent ramenés à la vie. La jeune fille mourut au bout de quelques heures; le vieillard survécut, mais il avait perdu, par l’effet de la frayeur, l’usage de la langue. Il donna par écrit un récit des événements de cette affreuse nuit. Le nombre des personnes qui trouvèrent la mort dans les flots s’élève à 3 000.

« La Féérie illustrée »   Dutertre, Paris, 1859.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le lac gelé »

    bibliothequedebracieux a dit:
    septembre 25, 2018 à 7:10

    Terrible histoire…

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    septembre 25, 2018 à 11:01

    Malheurs à ceux qui pensent au réchauffement climatique constant;
    Déjà, des prémisses de gelées sévères s’annoncent sur les côtes, plus rudes que par le passé
    A chacun de se prévenir de bois pour l’hiver
    L’image du post de Gavroche n’est un rien annonciatrice;
    ………..
    Le fioul & l’électrique, non– le bois de son pays, oui
    …………
    A savoir que les arbres ont déjà anticipé l’évènement pour notre bien être
    JMC

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.