Le crapaud

Publié le

crapaudQuel injuste portrait, que voici, de cet animal ! « Ennemi de la lumière qu’il fuit, il semble avoir honte de sa difformité; il se cache dans les lieux les plus obscurs, se tapit sous des pierres, s’enfonce dans des trous, se nourrit de vers et de limaçons (tant mieux pour  nous); toute sa personne porte le caractère de la réprobation. Il semble né pour la fange au-dessus de laquelle il s’élève à peine; son gros œil fixe, stupide et rond, sa marche lourde et paresseuse, sa gueule hideuse, son haleine infecte, en font un juste sujet d’horreur et de dégoût. » 

Enfants des écoles, croyez-moi, n’ajoutez pas foi à ce qui se dit de ce batracien. Plaidez au contraire sa cause. Pénétrez-vous bien de ce qui suit : 

Le crapaud est l’ami du jardinier. Les services qu’il lui rend ne sauraient être trop popularisés. Sans lui, les maraîchers seraient ruinés. Cela est si vrai, c’est qu’on fait de cet amphibie un commerce d’exportation considérable, surtout en Angleterre. Quel mal fait-il donc, cet animal calomnié ? Aucun. De quoi vit-il ? de vers, d’insectes, de petits coquillages. Dans les jardins, touche-t-il aux légumes ? Non. Fait-il la guerre aux chenilles, aux limaces et autres mollusques nuisibles aux potagers ? Oui. 

Mais, dit-on, il est affreusement laid. Que m’importe cette laideur, puisqu’il n’a pas, comme certaines gens, des prétentions à la beauté ! Mais, dit-on encore, il a un cri affreux. Soit,  mais il n’a pas non plus des prétentions au bel organe, comme certaines gens affligés d’une voix criarde, glapissante et fort désagréable. Que m’importent tous les contes qui ont été faits sur lui, sur son prétendu venin, sur sa bave, etc. !… Il y a, dit-on, des pluies de crapauds. Tant mieux, on n’en aura jamais trop.

En résumé, le crapaud n’est pas un enfant gâté de la nature : raison de plus pour le bien traiter. 

« L’École et la famille. » Lyon, 1891.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le crapaud »

    juliette a dit:
    octobre 11, 2018 à 6:48

    et puis il parait que ces petites bêtes détectent les séismes !
    https://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/geologie-dix-questions-seismes-1666/page/12/

    Aimé par 1 personne

    karouge a dit:
    octobre 11, 2018 à 8:11

    Le crapaud a deux vertus :
    1. il peut devenir prince charmant (si on l »embrasse, malgré sa mauvaise haleine)
    2. il peut se transformer en fauteuil, pour accueillir les princesses solitaires (aux dents et tours d’ivoire).
    Mais attention, le crapaud parfois crache et il vaut mieux ne pas l’embêter quand il fait la sieste, car sa salive peut rendre aveugle (comme l’amour).

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      octobre 11, 2018 à 8:54

      N’oublions pas le piano quart de queue ! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.