Drames nuptiaux

Publié le

mante religieuse testclodOn sait bien que, chez les animaux, le mâle, à certains moment, est capable de tuer la femelle qui lui résiste. En automne le cerf est dominé par des désirs génésiques tellement impétueux qu’il peut abattre la biche qui n’accepte pas l’union.

Mais ce qui surprend le plus dans ce domaine de la physiologie comparée, c’est que la fête nuptiale elle-même peut aboutir, chez divers êtres, à la mort d’un des conjoints. Tous les curieux des choses de la nature connaissent les noces des abeilles, l’envolée de la reine par un temps calme et ensoleillé, sa poursuite par une troupe de mâles et l’accouplement qui, du fait de son mécanisme, est fatal pour l’élu. « Foudroyé par l’éclair nuptial, son corps vidé tournoie et tombe dans l’abîme. » (Maurice  Maeterlink.)

Mais, combien plus surprenantes encore ces unions se compliquant d’assassinat qu’il est possible de relever dans le monde des poissons et dans le monde des insectes !

La lamproie marine (Petromyzon marinus) est un poisson allongé qui, après avoir grandi dans la mer, pénètre dans les fleuves, comme le saumon, où il va s’apparier au début de la belle saison. Louis Roule nous a montré le mâle fixé par une ventouse à la tête de la femelle, fécondant les œufs quelle rejette. Or pareille union se termine par un meurtre. Le baiser du mâle « se complique de morsures et de déchirements. Ses dents trouent et déchiquettent » et, lorsqu’il se retire, l’époux laisse une victime agonisante, blessée, véritable loque sans résistance qu’emporte le courant.

Ailleurs c’est la femelle qui va devenir meurtrière. Chez certaines araignées, chez le grillon, on sait que le mâle peut être dévoré par la femelle, au dernier acte de la fête nuptiale. La mante mérite une mention particulière à ce point de vue; J.-L.-M. Poiret, J.-H.Fabre, P. Portier, R. Dubois. E. Patijaud observant Mantis religiosa, L. O. Howard, Philippe et Nelly Nan étudiant Mantis carolina ont fait de très intéressantes remarques que nous avons rapportées dans notre petit livre sur La vie de la Mante religieuse (1).

Ayant enfermé une mante femelle, on voulut lui donner un époux : mais, dès que le mâle jeté dans la prison se fut approché de la captive, celle-ci le saisit brusquement et lui trancha la tête. Décapité, mais non découragé, le galant n’en poursuit pas moins ses instances auprès de la cruelle. Le « mariage » eut lieu mais le lendemain la femelle acheva de dévorer l’époux.

Dans une cage où s’unissent une femelle et un mâle, on introduit une autre femelle. La nouvelle venue se précipite sur le couple, sépare brutalement les conjoints et engage avec sa rivale une lutte dont elle sort victorieuse. Le mâle, terrifié, s’est réfugié dans un angle de la cage, il voit la mante qui traîne sa victime au-dessous de lui et lui donne le spectacle d’un festin royal. Son repas terminé, l’ogresse s’occupe du mâle, elle le fait descendre de son refuge, lui coupe la tête, l' »épouse » et le dévore ensuite.

Pareil manège peut se répéter. Fabre n’a-t-il pas vu la même mante user jusqu’à sept mâles ? « A tous elle a fait payer de la vie l’ivresse nuptiale. »

Pareils drames nuptiaux, relevés dans le domaine de la physiologie comparée, font penser à la réflexion que répète sans cesse Oscar Wilde dans la Ballade de la Geôle de Reading : « Chacun tue ce qu’il aime ».

Léon Binet. Professeur de physiologie à la Faculté de Médecine

(1) LÉON BINET : La Vie de la mante religieuse. Paris 1931. Vigot, éditeur.

« Marianne. » Paris, 1933.
Photo d’illustration testclod

Publicités

10 réflexions au sujet de « Drames nuptiaux »

    karouge a dit:
    novembre 1, 2018 à 4:06

    Frères humains, méfiez-vous aussi de l’amante religieuse, qui croque ses prosélytes aux cheveux poivre et missel tressés en chapelets.

    Aimé par 3 personnes

    loufoxinloveblog a dit:
    novembre 1, 2018 à 4:07

    Voilà un billet que tu aurais pu réserver pour la St Valentin ; ) Gardons nous de la passion lol !

    Aimé par 2 personnes

      Gavroche a répondu:
      novembre 1, 2018 à 4:53

      N’est-ce pas un des trois Valentin (qui ont inspiré la légende) qui aurait été décapité ? 😛

      Aimé par 2 personnes

        loufoxinloveblog a dit:
        novembre 1, 2018 à 5:12

        Possible question cruauté on a rien a envier à aucun règne ! De toute façon pour finir, tout cela n’a ni queue ni tête 🤪 !

        Aimé par 2 personnes

    brindille33 a dit:
    novembre 1, 2018 à 10:43

    Quel manque d’éducation ? 😉

    Aimé par 3 personnes

    fanfan la rêveuse a dit:
    novembre 2, 2018 à 9:19

    L’amour vache ! 😉 🙂

    Aimé par 2 personnes

    etiliyle a dit:
    novembre 11, 2018 à 8:33

    💖💕

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.