Meyer, Schulze, Lehmann, etc.

Publié le

paniqueAux années anciennes, en Allemagne, une plaisanterie classique consistait à dire que lorsque l’on voulait avoir de la place dans un théâtre archi-complet, on n’avait qu’à crier de  toutes ses forces : 

 Le feu vient de prendre chez M. Meyer ! 

Les spectateurs se nommant tous plus ou moins Meyer, la salle se vidait aussitôt comme par enchantement et, pour vous asseoir, vous n’aviez plus que l’embarras du choix. 

Il y avait là une petite exagération. Cependant, il faut bien reconnaître que, en dehors même du vocable très répandu de Meyer, on rencontre, de l’autre côté du Rhin, des noms qui sont beaucoup, sinon bien, portés. 

Un M. Schulze, nommé instituteur communal à Berlin, a été inscrit sur le registre du personnel sous le nom de Schulze LV. Il y avait, en effet, déjà cinquante-quatre instituteurs de ce nom. 

Il existait, dans le même annuaire, un Lehmann XIX et un Neumann XIV. 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Meyer, Schulze, Lehmann, etc. »

    fanfan la rêveuse a dit:
    novembre 13, 2018 à 6:57

    Ou l’art de rentabilisé grassement sa salle de spectacle ! 😦
    Bonne journée Gavroche 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.