Le tabac n’est plus une plante d’agrément 

Publié le Mis à jour le

randolph scottLe tabac a vécu… tout au moins comme ornement des jardins. Dans les plates-bandes, il n’apportera plus, au milieu des dahlias rouges et des tulipes multicolores, l’orgueilleux exotisme de ses larges feuilles vertes.

L’administration permettait la culture en pot, où en pleine terre, de quelques pieds de la plante que Jean Nicot importa des Antilles. Un récent arrêté du ministre de l’agriculture interdit cette autorisation. L’Etat veut peut-être ainsi éviter une déloyale concurrence à son scaferlati, et empêcher les potaches de gonfler économiquement leurs blagues trop souvent plates à leur gré.

Candeur administrative ! Ne reste-t-il pas la feuille de noyer, le sarment de vigne sauvage, et la bonne vieille baleine de parapluie ? 

« Ma revue. » Paris, 1908.

Publicités

11 réflexions au sujet de « Le tabac n’est plus une plante d’agrément  »

    iotop a dit:
    décembre 29, 2018 à 7:07

    Bon jour,
    Intéressant article par le fait même que je ne savais pas que la  » feuille de noyer  » pouvait se fumer ? 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

      karouge a dit:
      décembre 29, 2018 à 7:15

      la barbe de maïs aussi ! (ne pas oublier de la faire sécher avant!). Quant au saumon, c’est une autre affaire…

      Aimé par 2 personnes

      Gavroche a répondu:
      décembre 31, 2018 à 10:22

      Bonne journée Max-Louis.

      J’ai moi-même découvert ce qu’est du « scaferlati » ! 🙂

      Aimé par 1 personne

    Aldor a dit:
    décembre 30, 2018 à 6:19

    Savez-vous si la culture du tabac demeure interdite, aujourd’hui, 110 ans plus tard ?

    J'aime

      Gavroche a répondu:
      décembre 31, 2018 à 10:19

      Nous pouvons « cultiver » du tabac, mais uniquement pour usage personnel et/ou entourage proche. Je ne connaissais pas la réponse, et ai trouvé ce texte :

      Texte de loi en vigueur en 2016 : « Il est interdit à quiconque de faire profession de fabriquer pour autrui ou de fabriquer accidentellement en vue d’un profit, des cigarettes avec tabac sauf dans les conditions prévues par le décret mentionné aux 2 de l’article 565 (1) ou, lorsque cette fabrication est effectuée au domicile du consommateur dans la limite de ses besoins personnels, par lui-même, par les membres de sa famille par des gens à son service. »

      Aimé par 2 personnes

    jmcideas a dit:
    janvier 4, 2019 à 12:08

    Je vous renvoie à mon article de blog:
    https://jmcideas.blog/2018/10/13/tabac-naturel/

    Tout à fait véridique

    J'aime

Répondre à jmcideas Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.