La belle-mère égarée 

Publié le Mis à jour le

docks cardiffPour l’été, M. L…, conseiller municipal, partait en vacances avec les siens.

Le conseiller municipal aux champs faisait des vers ou pêchait à la ligne, quand un cruel événement interrompit le cours paisible de ses loisirs. Il perdit sa belle-mère. Il décida aussitôt de la ramener au lieu de sa résidence habituelle et de lui faire d’imposantes funérailles, dignes du rang qu’il occupait et de la considération qui lui était due.

Le gendre éploré n’avait rien négligé pour faire connaître aux populations qui lui font confiance l’étendue de sa perte, la force de son affliction et leur rappeler qu’il est un personnage considérable. Si la violence d’une douleur se mesure aux pompes extérieures, la sienne était exemplaire. A l’arrivée du train qui devait ramener la défunte, tous les « officiels » étaient présents, coiffés du chapeau haut de forme.

Le train arriva en gare : coup de théâtre ! Tous étaient exacts au rendez-vous, sauf la défunte. En vain, les employés affolés se livrèrent-ils sans tarder à des recherches fiévreuses : nulle trace du funèbre convoi. Les invités se regardaient, atterrés : il faudrait attendre le train de 15 h. 18. On commença de parler de la « pauvre dame »… de rappeler ses bons mots… ses charités… Le sujet fut tari très vite, par manque d’imagination des assistants. Il faisait très chaud. Quelqu’un suggéra de s’asseoir en attendant à la terrasse d’un café… pour passer le temps. Le soir trouva le dernier carré toujours attablé, attendant le train suivant et se contant des histoires piquantes. La famille pestait et maugréait d’avoir organisé en vain et à si grands frais un tel faste.

Et la petite commune de rire, de se gausser et de donner de l’incident les versions les plus singulières.

Les jours passèrent. Lettres, télégrammes, enquêtes se succédèrent, jusqu’au jour où l’on découvrit la malheureuse à 800 kilomètres de là, sur une voie de garage, dans un wagon sur lequel il y avait écrit : A désinfecter !

Le gendre tourna sa vindicte contre la compagnie de chemin de fer, responsable, qu’il assigna afin d’être dédommagé du préjudice à la fois matériel et moral qu’il avait subi. Sur ce préjudice, deux avocats pleins de sens juridique, Me Varinot et Me Poultier, disputèrent longuement et avec gravité. Bien qu’il semble difficile, a priori, d’apprécier la valeur exacte de la perte momentanée des restes mortels d’une belle-mère, le Tribunal, puis la Cour la fixèrent à 5.000 francs. Voilà heureusement précisé un point de jurisprudence.

Marcelle Kraemer-Bach. Paris, 1933.
Peinture : Lionel Walden.

Publicités

8 réflexions au sujet de « La belle-mère égarée  »

    fanfan la rêveuse a dit:
    janvier 3, 2019 à 8:41

    Bonjour Gavroche,
    Voila un décès qui ne peut être oublié, affreux pour la famille, délicat pour la défunte mais cocasse à souhait pour le lecteur 😉
    Bonne et heureuse année Gavroche, joie, bonheur, douceur dans l’accomplissement de ta vie, avec bien évidemment la santé car sans elle nous serions si peu.
    Bisous bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

    Un petit blog avisé?? a dit:
    janvier 3, 2019 à 10:29

    Une belle mère décédée 5000 Fr et bien en vie… combien ?😁

    Aimé par 2 personnes

    jmcideas a dit:
    janvier 4, 2019 à 1:07

    TON POST a tout a fait l’allure d’un polar (en première soirée de TV)

    Mais, dis-moi, As-tu souhaité une bonne année à tous?
    Y inclue, belle-mère ou pas ?

    Boff, je te répète mes vœux immenses, de tout cœur, pour 2019
    JMC

    Blague graveleuse:
    La belle mère avant de mourir, s’adressa à sa belle fille ces quelques mots:
    – Ton mari te fut-il honnête, ma chérie?
    – Pas très, belle maman, il jeta volontairement le pot fleuri que tu m’avais offert
    – Bah, ceci n’est pas moins que le résultat de mon pot mal nourri !!
    …..

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      janvier 6, 2019 à 10:02

      Bonjour !

      Non, on ne souhaite pas la bonne année dans mon entourage…

      Merci, en tout cas !
      Je te souhaite le meilleur pour toi et pour tes proches 🙂

      J'aime

Répondre à Un petit blog avisé?? Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.