Des visiteurs très assidus 

Publié le

camille_pitonOn n’imagine pas à quel point nos sénateurs, députés, ministres et leurs familles aiment la peinture et la sculpture. Le relevé des cartes permanentes d’entrée aux deux Salons trahit, en effet, ce goût de nos  hommes politiques pour les beaux-arts.

Bien qu’ils jouissent de la gratuité sur la simple présentation de leurs médailles parlementaires, on ne leur délivre pas moins, chaque année, de 6.000 cartes permanentes pour les deux Salons !

Quelques artistes estiment ce chiffre excessif, et ils ont l’intention de demander à leurs  comités qu’on les réduise cette année.

Nos législateurs ressemblent décidément tous à Périclès.

« Ma revue. » Paris, 1908.
Peinture : Camille Piton.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Des visiteurs très assidus  »

    fanfan la rêveuse a dit:
    janvier 27, 2019 à 10:30

    Eternelle recommencement !
    Je serais curieuse de connaitre les salaires et avantages de l’époque 😉 🙂

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    février 5, 2019 à 8:58

    Périclès encore et toujours = La ferme intention d’apposer son nom à des oeuvres qui ne leur coûta pas un kopeck
    ie: Bâtiment des arts premiers Branly

    Les arts fascinent nos élus, à titre gratuit.
    😀

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.