L’île des femmes

Publié le

papousM. MacFarlane, qui a séjourné comme missionnaire dans le sud de la Nouvelle-Guinée britannique, donne dans une lettre adressée à un revue de géographie quelques détails sur une île curieuse, peuplée exclusivement de femmes. 

Cette île est située sur la côte sud de la Nouvelle Guinée et porte le nom de Haire Anoua ce qui veut dire « pays des femmes. » Les insulaires en question sont des marins intrépides, maniant la rame aussi bien que des hommes, mais qui ne laissent point ces derniers s’établir sur leurs terres. Cependant elles leur permettent de faire un séjour temporaire dans l’île. 

Les enfants du sexe mâle sont impitoyablement sacrifiés. On ne laisse vivre que les filles. 

« L’Écho des jeunes. » Paris/Asnières, 1903.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.