Les fausses nourrices des squares ou la nouvelle réclame américaine

Publié le

nounousLa réclame, aujourd’hui, nous vient des pays d’Amérique. Nos commerçants, nos pharmaciens préparateurs de denrées spéciales, les marchands de phonographes, les trusteurs de billets de loterie et les chefs d’institutions pour potaches recalés aux bachots, emploient, de préférence, les petites annonces des journaux.

Quelques-uns, plus originaux, recrutent des hommes-sandwich. Ces modestes et vivantes pages-réclames déambulent lentement sur les  boulevards, traînant, accrochées à leur dos, les deux planches illustrées.

Bien plus ingénieux le nouveau stratagème imaginé par certains médecins américains qui désirent se faire une clientèle. Ces astucieux praticiens dépêchent dans les parcs et dans les squares quelques nounous bien stylées. Elles s’approchent des autres nourrices qui promènent un enfant d’apparence malingre et entrent aussitôt  en conversation.

— Votre bébé a bien mauvaise mine ! A votre place, je l’enverrais chez le docteur X… Tenez, voyez comme il a soigné le mien…

Et la fausse nounou exhibe un gros gaillard mafflu, replet, aux joues rubicondes.

De retour à la maison, la nourrice parle à ses maîtres du docteur X… Les parents s’empressent de confier à la science de celui-ci l’imaginaire maladie de leur héritier.

Pourquoi donc, en France, les médecins des compagnies d’assurances pour les accidents du travail n’emploieraient-ils pas ce genre de réclame ? Nous verrions alors le faux estropié exhibant un moignon convenablement amputé.

« Ma revue. » Paris, 1908.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Les fausses nourrices des squares ou la nouvelle réclame américaine »

    raimanet a dit:
    février 3, 2019 à 7:45

    A reblogué ceci sur Boycott.

    J'aime

    brindille33 a dit:
    février 3, 2019 à 10:41

    Je me souviens à Bruxelles lorsque j’étais petite des hommes sandwich, pauvres malheureux, ceci pour des besoins d’argent. C’est du moins ce que maman m’a raconté.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.