Jean Casimir-Périer

Publié le Mis à jour le

casimir_perier

Les journaux, en relatant la mort de Casimir-Périer, ont écrit sur lui de longs articles qui nous dispensent de refaire sa biographie. 

Son séjour à l’Elysée fut de courte durée. Très indépendant de sa nature, il ne pouvait s’habituer à la surveillance aussi habile que discrète, établie par la sûreté générale autour de sa personne pour sauvegarder les jours du premier magistrat de la République. Sa liberté d’allures, son souci d’avoir les coudées franches prenaient ombrage de l’escorte qui lui était imposée. Et puisque, de par sa qualité, il devait s’y soumettre, Casimir-Périer préféra résigner ses fonctions

Ainsi que tous ceux qui détiennent le pouvoir, il n’avait pas échappé à la critique; encore moins à la caricature qui le représentait avec une figure de dogue. pipe_perierIl est de fait que son visage avait une certaine ressemblance avec le mufle de ce quadrupède. Gambier avait achevé de le populariser en le comprenant dans la collection de ses têtes de pipe où il voisinait avec le zouave Jacob. 

Très élégant de tenue, il avait un moment donné le ton à la mode, et, à côté de sa vie politique qui appartient à l’histoire, son souvenir se perpétuera encore par les faux-cols rabattus, aux pointes allongées, qui sont devenus aussi légendaires que les gilets à grands revers portés par Floquet.

« Ma revue. » Paris, 1907.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.