Les Chinois et la bicyclette

Publié le Mis à jour le

 

bicyclette.Deux jeunes Américains, cyclistes intrépides, ont, au cours de l’année 1894, parcouru l’Asie à bicyclette.

Les habitants des provinces du Céleste-Empire qu’ils ont traversées appelaient leurs machines tantôt des yang-ma, ou chevaux étrangers; tantôt des feichaï, ou machines volantes; tantôt des tzun-tzun, ou voitures qui vont toutes seules. Mais la plus amusante définition fut trouvée par un vieux paysan chinois :

« C’est, disait-il, un petit mulet que l’on conduit par les oreilles et que l’on fait marcher en lui donnant des coups de pied dans le ventre. »

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les Chinois et la bicyclette »

    anne35blog a dit:
    février 20, 2019 à 8:58

    vraiment charmante cette définition!

    Aimé par 1 personne

    lesbellessources a dit:
    février 20, 2019 à 9:03

    Et c’est d’autant plus triste que le petit mulet se trouve conduit sans un cri, sans une plainte sinon silencieuse

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.