Un singulier testament

Publié le

vieillardsC’était un ménage modèle que celui des époux Remeur ! Philémon et Baucis, eussent passé auprès d’eux pour des partisans du divorce.

Malheureusement, les dieux qui protégèrent les deux célèbres vieillards ne se mêlent plus depuis longtemps des affaires d’ici-bas et la terrible pauvreté, si elle n’empêchait pas les deux vieilles gens de s’aimer, les faisait terriblement souffrir. Les rigueurs de cette saison mirent le comble à leur détresse. Avant-hier, ne pouvant plus supporter leur affreuse misère, ils résolurent de mourir ensemble. 

Avec leurs derniers sous, Mme Remeur descendait pour aller chercher le charbon qu’ils devaient allumer sur un réchaud, quand, au bas de l’escalier, elle rencontra le facteur  qui lui remit une lettre. Elle hésita à l’ouvrir ! A quoi bon ? Elle tenait si peu à la vie maintenant ! Cependant, elle brisa le cachet et la lut presque machinalement. 

Mais au bout de deux ou trois lignes, elle y prêta plus d’attention. Il y avait de quoi, en  effet. Cette lettre venait d’un notaire de Blois, qui annonçait à Mme Remeur qu’un M. F. lui avait légué, en mourant, toute sa fortune : près de cent mille francs ! 

Le nom de M. F. ne l’avait pas d’abord frappée; elle se souvint enfin des circonstances dans lesquelles elle l’avait connu. Lorsqu’elle était jeune fille, ce M. F. l’avait demandée en mariage, mais elle était déjà fiancée et cette demande avait été repoussée. Or, pendant les quarante années qui s’étaient écoulées depuis, M. F., devenu riche, était resté fidèle au souvenir de celle qu’il avait aimée, et, à son lit de mort, il l’avait instuée sa légataire universelle. 

Pour de la constance, voilà de la constance ! Il est inutile de dire que les époux Remeur ont renoncé à tout projet de suicide.

« Gil Blas. » Paris, 1880.
Peinture (extrait) de Paterne Berrichon.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Un singulier testament »

    anne35blog a dit:
    février 24, 2019 à 7:19

    Quelle belle histoire !

    Aimé par 2 personnes

    iotop a dit:
    février 24, 2019 à 10:10

    Bon jour,
    N’empêche … quand l’amour est fané, l’argent fait office d’amant … triste, tout de même …
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    fralurcy a dit:
    février 25, 2019 à 4:08

    L’argent guérirait donc tout ? Il serait une  » bonne  » raison de vivre ………
    Une belle histoire avec un petit bémol que isotop a écrit avant moi .
    F.

    J'aime

    fanfan la rêveuse a dit:
    février 25, 2019 à 6:39

    Moralité, il ne faut jamais désespérer !
    Bonne journée Gavroche 🙂

    J'aime

    raimanet a dit:
    février 25, 2019 à 7:16

    A reblogué ceci sur Boycott.

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.