Féminisme au harem 

Publié le Mis à jour le

thailandeLe jeune roi de Siam Maha Wagirawoud a 704 femmes. Et chaque jour, il risque de voir augmenter la population de ce harem fantastique, car une antique loi siamoise oblige le roi à épouser toute jeune fille qui s’offre à lui en mariage. 

C’est ainsi que, dans son palais, s’est glissée récemment une jeune Siamoise, élevée par un officier anglais, qui, par suite de son éducation, est devenue une ardente suffragette. Elle n’a pas tardé à faire parmi ses compagnes une active propagande féministe, elle a fait des adeptes.

Les sept cents épouses de l’infortuné roi de Siam sont en révolution.

« L’Homme libre : journal quotidien du matin. » Paris, 1913.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Féminisme au harem  »

    iotop a dit:
    mars 7, 2019 à 9:19

    Bon jour,
    Il suffit d’une seule pour mettre « le feu » au ménage … alors 700 … 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    fanfan la rêveuse a dit:
    mars 8, 2019 à 7:06

    Bonjour Gavroche,
    Ah le pauvre homme, je vais le plaindre, lorsque j’en aurai le temps…
    704 femmes, il est courageux qu’en même ! 😉
    Bonne journée Gavroche ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    coquelicotetcompagnie a dit:
    mars 8, 2019 à 3:42

    😀 😀

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      mars 8, 2019 à 4:38

      Et dire qu’aujourd’hui c’est la journée de … Oups ! pas fait exprès 😮
      Bonne fin de journée Coquelicot 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre à fanfan la rêveuse Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.