Shimooka le sorcier

Publié le

renjoM.Shimooka Renjō, le doyen des photographes japonais, vient de mourir à Tokyo. Une photographie hollandaise apportée par un navire lui révéla le nouvel art dont l’Europe venait d’avoir la primeur.

Renjō fut émerveillé de la ressemblance et de la netteté des portraits et se rendit en Amérique pour s’initier à la photographie. Revenu à Tokyo (qui s’appelait alors Yeddo), il s’adonna avec passion à la pratique de cet art. Mais l’exercice n’en fut pas tout d’abord sans danger, car la photographie fut considérée comme une invention diabolique, assimilée à la sorcellerie et défendue par le Shogun.

Heureusement, la police ferma les yeux et tous les hauts fonctionnaires défilaient en cachette devant l’objectif de Shimooka Renjō. Depuis cette époque, le Japon a beaucoup changé.

« L’Écho du merveilleux. » Paris, 1914.
Photo : https://ameblo.jp/itaru-ohyama/entry-12372213397.html

Publicités

Une réflexion au sujet de « Shimooka le sorcier »

    karouge a dit:
    mars 7, 2019 à 11:58

    De Shimooka la descendance se nomma Nikon, Olympus, Sony, Canon ,Ricoh (Pentax) etc qui donnèrent naissance aux fabuleuses optiques dont sont équipés tous les photographes. Une sorcellerie moderne, quelque part, car des groupes comme Essilor, Zeiss, Leica et d’autres ne fabriquent plus rien en Europe (en optique). Mais je peux me tromper .

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.