Cyrano de Paris

Publié le Mis à jour le

cyrano

Les échos, le plus souvent spirituels, de notre confrère le Petit Bleu, sont dignes du  pseudonyme :  Cyrano (de Paris). Quelqu’un s’étonnait, ces jours-ci, de cet assemblage de mots qu’il trouvait choquant :

 Car enfin, disait-il, ce qui caractérise Cyrano de Bergerac, c’est précisément sa verve gasconne. Ce personnage n’a rien de parisien. 

Et voilà l’erreur de beaucoup de gens ! Cyrano, qui s’appelait en réalité : Savinien de Cyrano-Bergerac pour le distinguer de son frère, M. de Cyrano-Mauvières, était comme lui Parisien, né, rue Saint-Sauveur, de parents parisiens. Son nom de Bergerac lui venait d’une propriété que sa famille possédait, près de  Mauvières, au lieu dit Bergerac, dans la vallée de Chevreuse (nous dirions aujourd’hui, en 1921, en Seine-et-Oise). 

Ce prétendu Gascon l’était donc aussi peu que possible et il n’est même point prouvé qu’il ait jamais mis les pieds à Bergerac en Gascogne. Cyrano de Paris est, par conséquent, le bien nommé. 

Il ne faut pas confondre l’histoire et les pièces d’Edmond Rostand.

« Le XIXe siècle : journal quotidien politique et littéraire. » Paris, 1921.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Cyrano de Paris »

    lecanardquifaitcoincoin a dit:
    avril 27, 2019 à 10:08

    Je ne dirai qu’un mot : bonjour puis bravo puis Coin-Coin ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.