Le testament d’un Américain

Publié le Mis à jour le

archibald_willard

Un riche américain, Milford, qui vient de mourir à Chicago, a laissé toute sa fortune à l’Université de Harvard. Il a posé, toutefois une condition préalable très originale.

Ce millionnaire a demandé que l’Institut d’anatomie de l’Université fasse de sa peau un tambour et que ce dernier soit offert au cercle des célibataires dont il fait partie. Le 17 Juin, anniversaire d’une bataille de la guerre de l’Indépendance, les membres du Cercle monteraient au Mont Baker avec le tambour, en jouant l’Hymne national.

Le reste de la peau sera employé à relier un exemplaire de la Constitution américaine.

« Le Madécasse. Journal indépendant, politique, littéraire et financier. » Tananarive, 1934.
Painting by Archibald Willard.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le testament d’un Américain »

    fanfan la rêveuse a dit:
    mai 10, 2019 à 6:50

    Bonjour Gavroche,
    En voila une drôle et funeste requête…Cette idée farfelu en donne froid dans le dos…
    Bonne journée Gavroche ! 🙂

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.