Une précieuse pièce anatomique

Publié le Mis à jour le

g_donizettiLe Secolo nous apporte une histoire singulière, celle… du crâne de Gaetano Donizetti. On sait que l’auteur de Lucie et de Don Pasquale, frappé de démence parmi nous, fut transporté de Paris à Bergame, sa ville natale, où, malgré les soins dont il était entouré, il mourut le 8 avril 1848.

Voulant étudier la maladie mentale à laquelle il avait succombé, les médecins firent son autopsie et, conformément  leurs prévisions, constatèrent dans le cerveau des lésions graves et considérables. Les dimensions du cerveau, qui pesait 1534 gr. donnaient, selon eux, la preuve d’une grande intelligence, et les facultés musicales et imaginatives s’y trouvaient développées d’une façon exceptionnelle.

Mais voilà où l’histoire devient quelque peu fantastique et rappelle les inventions d’Hoffmann.

Il paraît que, vivement frappé des particularités singulières qu’offrait cette précieuse pièce anatomique, l’un des opérateurs, le docteur Girolamo Carchew, conçut la pensée de s’en approprier au moins une partie. Il plaça donc furtivement sur son crâne la boîte osseuse de Donizetti, se couvrit la tête de son chapeau et sortit ainsi, emportant la fameuse relique sans que personne s’en aperçut. Rentré chez lui, il la conserva précieusement jusqu’à sa mort, où elle passa aux mains d’un sien neveu, qui, ne ce sachant d’où venait cet étrange objet, le fit orner et s’en servit comme de vide-poche !!!  

Puis il paraît qu’en 1874 le municipe de Bergame, mis au courant des faits on ne sait de quelle façon, ordonna une enquête qui le convainquit de leur exactitude et réclama le crâne vide Donizetti. qui lui fui restitué sans difficulté. 

On dit qu’aujourd’hui ce crâne voyageur est avec soin conservé dans une bibliothèque de Rome.

« Le Pêle-mêle. » Paris, 1895.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Une précieuse pièce anatomique »

    fralurcy a dit:
    mai 10, 2019 à 1:23

    voler l’intelligence ? Il fallait qu’il en manque non ?

    Aimé par 1 personne

    fanfan la rêveuse a dit:
    mai 10, 2019 à 6:55

    Encore une drôle d’idée ! C’est certainement ainsi, petit à petit, que nous en sommes arrivés à notre savoir actuelle.
    Belle journée Gavroche ! 🙂

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.