Trois petites histoires de bêtes

Publié le Mis à jour le

animaux-ferme

Mme Campbell, demeurant à Ardglass, dans le comté de Down (Irlande) a connu une oie qui ouvrait comme avec la main la porte d’une grange. Cette porte, munie d’un crochet qui s’engageait dans un piton, s’abattait d’elle-même et par son propre poids, dès qu’on levait le crochet. Cette particularité n’avait pas échappé au sagace volatile. Madame Campbell l’aperçut donc, un jour, qui, entouré d’une nombreuse troupe d’oisons, se dirigeait vers la porte. Après une minute de recueillement, l’oie recula comme si elle s’éloignait; mais ce n’était que pour mieux sauter. Elle sauta, en effet, visant avec son bec le bout du crochet. Elle sauta trois fois; au troisième coup, le crochet sortit du piton. 

gedeon

Le professeur Niepher, de Saint-Louis (Etats-Unis), cite un mulet qui est « doué d’un véritable génie pour le mal ». Sachant qu’il y a dans une grange une huche à avoine, il passe la tête par-dessus une palissade pour tirer un loquet intérieur, referme la barrière, « pour dépister ses maîtres » en la poussant avec sa croupe, et va ensuite tirer la cheville qui tient fermée la porte de la grange. Ici s’arrête sa diabolique malice. Après avoir assouvi sa gourmandise, il n’a point l’esprit de s’en aller. Il reste devant la huche où, dès l’aube, le châtiment vient le trouver. 

benjamin-rabier

Le poney de M. Samuel Goodbere, avoué à Birmingham, s’entendit avec un âne afin de piller son maître : « Je le mettais, dit-il, sous un hangar, dont la barrière était munie d’un verrou à l’intérieur, et à l’extérieur d’un loquet. Ma bête pouvait passer la tête et une partie du cou par- dessus la barrière, mais elle ne pouvait atteindre le loquet, ce qui ne nous empêchait pas de la trouver constamment en liberté dans la cour de la ferme, sans que nous pussions nous expliquer le mystère. Je finis cependant par en avoir la clef. Un beau jour, en effet, je vis mon poney retirer d’abord le verrou, puis hennir jusqu’à ce  qu’un âne, qu’on laissait en liberté dans la cour, vint lever le loquet avec son museau et lui donner ainsi la clef des champs. »

« L’Écho des jeunes. » Paris, 1903.
Illustrations : Benjamin Rabier.

9 réflexions au sujet de « Trois petites histoires de bêtes »

    fralurcy a dit:
    mai 19, 2019 à 5:27

    Salut Gavroche
    J’adore la seconde histoire !

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      mai 20, 2019 à 11:03

      Pareillement ! j’ai un faible pour ce mulet un peu filou 🙂

      J'aime

    iotop a dit:
    mai 19, 2019 à 10:09

    Bon jour,
    L’intelligence est dans le vivant, sans exception … 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    Libres jugements a dit:
    mai 24, 2019 à 5:31

    N’oublions surtout pas que nous sommes des animaux, évolué parce que doué de la parole et que nous sommes devenu bipède, certes, mais des animaux nous restons … d’ailleurs m’en vais bouffer des carottes disait le lapin avant de rejoindre ma compagne ….
    Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      mai 24, 2019 à 5:55

      J’ai lu (et attesté de mes 4 mains) Darwin et Jay Gould en long et en large… mais je déteste les carottes ! 😦
      Bonne et agréable soirée 🙂

      J'aime

        Libres jugements a dit:
        mai 28, 2019 à 5:38

        Pour les z’humains c’est l’viagra qui s’rait le redresseur de tord ….mais l’jus d’carotte y en a qui z’aime !
        Dire qu’a 78 ans l’est encore capable d’dire des conneries …. avant d’bouffer les « pisse au lit » par la racine.

        Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    juin 2, 2019 à 3:46

    Autre histoire de bête
    Mon chat ouvre les loquets, quels-qu’ils soient
    Le plus simple pour lui est la poignée de porte qu’il faut abaisser
    Quant à ma porte coulissante, un crochet de patte, lui permet d’enter
    et, évidemment, la chatière qu’il sait pousser dans un sens ou dans un autre pour son passage
    Rien ne l’arrête
    .On hésite à lui passer un collier des clés de la maison!
    😀

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.