Causera-t-on bientôt avec Mars

Publié le Mis à jour le

tsfInterrogé récemment par un journal de Prague sur la possibilité de communiquer un jour, par radio- phonie, avec la planète Mars, le célèbre radiologue Marconi a répondu ceci :

— En admettant l’hypothèse que certaines planètes soient habitées par des êtres doués d’une intelligence analogue à celle des terriens, à mon avis rien ne saurait nous  empêcher de communiquer tôt ou tard avec ces êtres par le truchement de la T. S. F.
— D’ici trente ans ? a insisté le reporter ?
— Il n’est pas impossible que cela se produise même plus tôt, bien qu’il soit difficile de donner des précisions, à ce sujet. Mais rien, absolument rien, ne s’oppose à ce que nous communiquions par T. S. F. avec une planète, en supposant que notre hypothèse réponde à la réalité.

Cette réponse est assurément la plus objective qu’ait jamais faite un savant sur un sujet qui prêta trop souvent à la fantaisie. Aussi valait-elle d’être signalée de façon toute particulière.

Voilà plus de soixante ans que pour la première fois il fut question de communiquer avec cette « planète sœur » qu’est la rougeoyante Mars. En mai 1869, en effet, l’inventif Charles Cros faisait à la salle de conférences du boulevard des Capucines une conférence qui fut publiée par lui sous le titre d’Excursions dans le ciel. Il proposait un système de points lumineux, sortes d’éclairs alternatifs. On en reparla en 1877 quand l’astronome italien Schiaparelli fit connaître les résultats sensationnels de ses observations de la planète Mars. En 1891, l’un des fondateurs de la Société astronomique de France, M. Schmoll, suggérait de représenter les sept étoiles du nord en plaçant des foyers lumineux à Bordeaux, Marseille, Strasbourg, Paris, Amsterdam, Copenhague et Stockholm. En 1907, l’astronome américain W.-H. Pickering imaginait un système de télégraphie optique analogue à celui de Cros. On parla également de figurer par un tracé de lumière l’image géométrique du carré de l’hypoténuse. Car il est bien évident que les formules d’Euclide ne peuvent qu’être les mêmes dans l’infini d’un univers à trois dimensions.marsienEn 1900, M. Perrotin, ancien directeur de l’observatoire de Nice, alertait tous ses confrères en astronomie en affirmant que des signaux optiques, émergeant lumineusement du disque planétaire, avaient été observés par lui sur Mars. C’est cette même année (17 décembre 1900) qui vit se produire le singulier legs fait par Mme Guzmann, de Pau, à l’Académie des Sciences. On sait qu’il se monte à cent mille francs et qu’il sera décerné « à celui qui, le premier, aura réussi à entrer en communication avec un astre autre que la planète Mars » ! Il est vrai que Mme Guzmann a stipulé que, « chaque fois que le prix n’aura pu être décerné pendant cinq années de suite, les arrérages cumulés seront attribués à une œuvre de progrès astronomique ».

Notons encore que pendant la grande guerre des signaux hertziens, véritables messages radiotélégraphiques donnés comme venant de Mars, furent enregistrés par des astronomes trop pressés de conclure. M. Abbott, secrétaire du Smithsonian Institute, n’en prit pas moins la peine d’écarter leurs hypothèses en démontrant qu’on se trouvait en présence de parasites hertziens dus à des émissions solaires.

Le dernier en date de ces correspondants fantaisistes avec Mars fut, en 1926, le docteur Manfield Robinson, avoué à Londres, qui ne craignit pas de donner sur ses relations avec les Marsiens des précisions ultra extravagantes. Il s’était lié, allait-il jusqu’à dire, à une aimable Marsienne répondant au nom de Oomaruru, signifiant dans la langue de Mars, « la bien-aimée ». En 1928, il réussit à obtenir de M. F.-W. Phillips, secrétaire de l’administration anglaise des P. T, T. qu’un radiogramme de lui fût envoyé vers Mars par le poste de Rugby sur une longueur d’ondes de 18.740 kilomètres. Mais le public et la presse, un moment amusés, se récrièrent. On s’étonna que le docteur Robinson ne fût pas envoyé promptement à la douche.radioL’opinion que professait Camille Flammarion sur les relations entre la Terre et Mars peut se résumer ainsi : Mars ayant précédé la Terre dans l’évolution des planètes de notre système solaire, est logiquement habité par une race intellectuelle supérieure à la nôtre. On peut donc admettre que les Marsiens aient tenté depuis bien longtemps, depuis notre âge de pierre par exemple, de correspondre avec les voisins que nous sommes. Mais, las de ne point recevoir de réponse, ils ont dû définitivement y renoncer.

Serait-ce vrai ? N’est-il pas plus sage de penser, avec feu Edison, que les laboratoires de la science préparent plus de miracles que l’impatience des hommes pourrait en imaginer ?

« L’Œuvre. » Paris, 1932.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Causera-t-on bientôt avec Mars »

    jmcideas a dit:
    mai 29, 2019 à 3:03

    Il est à déplorer que nous n’ayons pu communiquer avec MARS, plus tôt -Avant l’extinction de toute vie.
    Il en sera de même, pour nous ‘terriens’ avant de joindre tout signe d’extra-terrestre
    Toute prospection susceptible d’aboutir à un contact est déjà trop tardive (ou trop avancée)
    Notre planète ‘Terre’ est seule et unique –Des années lumières nous séparent de toute rencontre-

    Soyons humbles et fixons nos chaussures–si la conscience mentale des luttes « en tous points mercantiles » au détriment de la planète, ne venaient annoncer notre glas!
    SpaceX est une fumisterie & Amazon ‘la guerre des peuples » ! (fuyez ce putain de service)

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.