Faire voler le chat

Publié le Mis à jour le

chatL’an 1641, à Verviers (Belgique), on imagina une expérience aérostatique assez ridicule.

On attacha à quatre vessies gonflées d’air un chat, que préalablement on avait fait purger par un apothicaire nommé Saroléa, afin qu’il fût plus léger. On le porta ensuite en grande cérémonie sur la tour de l’église paroissiale, d’où il fut lancé en présence de la magistrature, qui avait pris la peine d’enjamber toutes les marches de la tour pour voir de plus près le chat fendre l’air.

L’expérience ne dura qu’une minute. La pauvre bête, lancée du haut du clocher, au lieu de voler, tomba lourdement sur ses quatre pattes.

Depuis ce temps, quand quelqu’un dans le pays est convaincu d’une sottise, on dit qu’il a fait voler le chat.

Extrait de l’Histoire du marquisat de Franchimont, par Detrooz.)
Dessin de WILL.

Une réflexion au sujet de « Faire voler le chat »

    jmcideas a dit:
    juin 6, 2019 à 6:30

    Expérience/ animaux= l’horreur
    Mais le sens ‘voler’ = perte de son chat
    :C’est la mère Michel qui a perdu son chat
    Qui crie par la fenêtre à qui le lui rendra
    C’est le père Lustucru qui lui a répondu
    Mais non la mère Michel
    Vot’chat n’est pas perdu
    etc

    Au ras des pâquerettes, cette histoire!

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.