Divers

Publié le Mis à jour le

Allo ! Allo ! Y’a kékin ?…

telephoneOn songe, paraît-il, à remplacer le classique allo par voilà.

La première formule avait pourtant ses titres d’ancienneté. Elle date de 1830. M. Soulerin venait d’apporter d’Amérique le téléphone Bell. Il avait installé un poste au numéro 17 de l’avenue de l’Opéra. M. Bivort avait établi de son côté plusieurs postes sur la ligne privée reliant des bureaux à une imprimerie.

Ces postes servaient aux expériences. On employait au dé but le mot allons, qui, accentué, signifiait : Hâtez-vous donc ! C’était long et le son nasal de allons peu agréable. On supprima bientôt les deux dernières lettres : il restait ainsi allo, qui ne signifiait plus rien mais sonnait clairement.

Le même mot était adopté en Belgique, et il a fait le tour du continent.

« L’Écho de Jarnac. » Jarnac, 1914.

Le premier correspondant de guerre 

veniseLe premier correspondant de guerre se nommait Porcello ou Porcellio. Ses talents littéraires lui avaient procuré l’amitié de Frédéric, duc d’Urbino et célèbre général, mort en 1482.

Le journaliste demeura en 1452 dans les armées de Venise pendant toute la campagne entre le Duché de Milan et la République de Venise. Porcello n’était pas là au titre de combattant, mais comme témoin oculaire des opérations du comte Giacomo Piccinino qui combattait pour les Vénitiens. Il  réunit après la guerre son oeuvre qu’il dédia à Alphonse d’Aragon. Cette correspondance de guerre fut publiée à nouveau en 1731. 

Particularité curieuse : ce premier correspondant de guerre, quoique attaché au commandement suprême de l’armée vénitienne, eut l’autorisation de visiter l’armée adversaire commandée par Francesco Sforza. 

« Agence républicaine d’informations. » Paris, 1917.

Petite histoire vraie

avion

Du Populaire du 20 décembre 1947 : 

« Un Dakota hollandais ( 10 passagers à bord) perd une aile en accrochant au passage le coq d’un clocher. Mais le pilote réussit à poser son appareil. » 

Diantre ! Voilà un incident qui met singulièrement en valeur les qualités de navigabilité du Dakota et nous sommes heureux de pouvoir compléter les informations de notre  confrère :

« Au cours de son atterrissage forcé, l’appareil accrocha un bouquet d’arbres perdant ainsi sa seconde aile. Dès lors, le pilote, débarrassé d’attributs aussi encombrants qu’inutiles, remit la gomme et amorça une magnifique chandelle pour poursuivre un voyage sans histoire. » 

Bien sûr ! il se trouvera certainement quelques grincheux pour mettre en doute l’authenticité d’une information puisée à bonne source. Nous les invitons donc à nous faire connaître à partir de quel épisode ils pensent qu’elle a été un peu… gratinée.

« Aviation française. » Paris, 1948.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Divers »

    iotop a dit:
    juin 5, 2019 à 7:33

    Bon jour,
    Je me demande si ce : allo, est international ? En tout cas, je fais une découverte sur ce mot … 🙂
    Max-Loui

    Aimé par 1 personne

    Gavroche a répondu:
    juin 5, 2019 à 8:59

    https://fr.wikipedia.org/wiki/All%C3%B4

    Par contre, pour l’origine du mot « allo », wikipédia la cherche ailleurs…

    J'aime

    marie a dit:
    juin 6, 2019 à 4:38

    Bonsoir et merci pour l’histoire de cette locution, je ne connaissais pas l’origine, je suis moins bête ce soir ou plus gentiment, plus savante. Amicalement MTH

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.