Les maîtres du monde

Publié le Mis à jour le

navire aérien
Le navire aérien, destructeur d’armées et de cités

Un journal japonais rapporte qu’un terrible engin de destruction vient d’être proposé au gouvernement du Mikado. C’est un immense aérostat, parfaitement dirigeable, dont l’adoption permettrait aux Nippons de tenir tête victorieusement aux armées de terre et de mer du monde entier.

Le modèle qui a servi aux expériences a donné, assure-t-on, les résultats les plus satisfaisants. Ce vaisseau aérien mesure 35 mètres de longueur, 12 de large et 6 de profondeur. Il est entièrement construit en aluminium; cinq gros ballons le supportent; une voile à l’avant, une énorme hélice à l’arrière assurent la marche. Les principes de sa direction sont les mêmes que ceux des yachts mixtes à voile et à vapeur.

Ce merveilleux bâtiment est pourvu de tout le confort désirable : cabines pour les 125 hommes d’équipage, fumoir, bibliothèque, observatoire. L’électricité y règne en maîtresse et le feu y est absolument proscrit, sauf sous la forme de cigare et de la cigarette. Le moteur de l’hélice est mû par l’électricité. La chaleur et l’éclairage ont la même source. A l’électricité également, la cuisine. Un appareil électrique, qui fonctionne constamment, produit l’hydrogène nécessaire au maintien du gonflement parfait des ballons, par la décomposition de l’eau empruntée aux nuages.

mutsuhito
L’empereur Mutsuhito

L’observatoire mérite une mention spéciale; c’est en quelque sorte l’âme du navire aérien. Il est pourvu de lunettes d’une extrême puissance braquées sur sur la terre, et grâce aux indications desquelles le navire peut être amené exactement au-dessus d’un point quelconque. Le commandant qui, de son poste, à l’aide de boutons électriques, fait mouvoir le gouvernail, règle la voilure et active ou ralentit la marche de l’hélice, fait fonctionner également six tubes lance-torpilles et douze lance-bombes à la dynamite. Sur mer, l’aérostat, se plaçant au-dessus des navires ennemis, fera pleuvoir sur eux une grêle de torpilles. Sur terre, ce sont les bombes qui, lancées sur le gros des troupes et sur les réserves, rendront intenable n’importe quelle position.

Si elle réalise les prévisions de son inventeur, cette formidable machine de guerre est de nature à donner aux Japonais la réalisation de leur rêve de prépondérance universelle.

« La Jeunesse moderne. » Paris, 1904.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Les maîtres du monde »

    jmcideas a dit:
    juin 6, 2019 à 7:48

    Les maîtres sont aussi ceux-ci (financiers de nos temps modernes)

    Plus son influence financière est immense, plus les craintes s’installent!

    Aimé par 1 personne

    francefougere a dit:
    juin 6, 2019 à 8:19

    On dirait du Jules Verne – amitiés 🙂 merci !

    Aimé par 2 personnes

      Gavroche a répondu:
      juin 6, 2019 à 8:59

      En effet, cela évoque furieusement « Robur-le-Conquérant »…
      Bonne soirée 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.