La guérisseuse de Ladignac

Publié le Mis à jour le

guérisseuseMme Anna Desbordes, née Coudert, 37 ans, cultivatrice à La Gorgère, commune de Saint-Hilaire-les-Places, la « guérisseuse » de Ladignac, a été longuement entendue par M. Bergeron, juge d’instruction, au début de novembre 1932. 

Mme Desbordes prétend qu’elle a reçu le pouvoir de guérir par secret certaines maladies telles que la tuberculose, les tumeurs, les plaies, etc. Mme Desbordes fut en outre favorisée d »une vision dans sa chambre. Elle, qui savait à peine lire, put déchiffrer sans peine une inscription merveilleuse lui annonçant que la guerre finirait en 1918. 

Parlant avec aisance, Mme Desbordes a indiqué dans quelles circonstances elle avait été amenée, en 1917, à commencer à utiliser ses secrets, soignant et guérissant son enfant atteint de la coqueluche, son beau-frère tuberculeux et considéré comme perdu, puis son mari. Sa renommée s’étant étendue peu à peu, sa clientèle augmenta; elle s’accrut tellement et si vite qu’en un seul jour du mois de septembre 1932 elle comptait devant son domicile cinquante-deux autos lui ayant amené 129 personnes. 

Mme Desbordes, on le sait, n’ordonne pas de remèdes; si elle se reconnaît le pouvoir de guérir les maladies que nous avons indiquées, par contre elle se proclame impuissante contre les affections intéressant les amygdales et les végétations parce qu’on lui a volé  son secret. 

Jacquet « Revue de folklore français. » Paris, janvier 1933.
Image d’illustration.

6 réflexions au sujet de « La guérisseuse de Ladignac »

    karouge a dit:
    juillet 12, 2019 à 5:33

    « elle se proclame impuissante contre les affections intéressant les amygdales et les végétations parce qu’on lui a volé son secret.  » Je connais le voleur : c’est le lapin d’Hissite!

    Aimé par 1 personne

    anne35blog a dit:
    juillet 12, 2019 à 6:37

    A-t-elle transmis ses « secrets » a ses enfants ,? j’irai les voir….

    Aimé par 2 personnes

    marie a dit:
    juillet 13, 2019 à 2:48

    Bonjour, j’aime bien cette histoire et puis cette femme est peut-être de ma famille, en effet ma grand-mère s’appelait Alice Couderc (c’est un c au lieu d’un t) native d’Objat en Corrèze, alors si … j’ai peut-être des gènes de guérisseuse Bon après-midi amitiés MTH

    J'aime

    jmcideas a dit:
    juillet 14, 2019 à 9:27

    Le regroupement de voitures est louche: Serait-ce une thérapie de groupe?

    (Le guérisseur de mon village a justement réduit son parking à 2 voitures: discrétion commerciale oblige….et ses tarifs sont toujours ‘au bon vouloir’ du patient- sic)

    J'aime

Répondre à jmcideas Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.