Le nouveau jugement de Salomon

Publié le Mis à jour le

 

canards

Le jugement de Salomon entre la fausse et la vraie mère est justement admiré de tous les siècles. Un brave brigadier de gendarmerie, de  la compagnie de la Gironde, du nom de Labat, vient d’en donner une modeste imitation, que nous croyons bien faire de  reproduire ici. 

Il y a quelques jours, le brigadier dont nous parlons, en tournée dans la campagne, eest accosté par une paysanne qui se plaint qu’on lui a volé une demi-douzaine de jeunes canards, et lui désigne la voleuse, ajoutant qu’il trouvera sans peine les canards dans sa cour. Le brigadier se rend  chez la voisine, et celle-ci soutient que tous les canards présents sont à elle et éclos chez elle. 

Pour découvrir la vérité, notre brigadier ordonne aux deux femmes de prendre tous les canards dans leur tablier et de le suivre illico. On se met en marche avec les canards. Au carrefour situé à un kilomètre environ, le brigadier crie :

« Halte ! Maintenant, tous les canards à terre ! » 

A peine libres, nos volatiles se dirigent d’un pas sûr et en droite ligne vers la basse-cour qui leur a donné le jour. Les canards volés ne se trompèrent pas d’adresse. 

Le procès était jugé.

« Journal de Fourmies. » 28 janvier 1877.

2 réflexions au sujet de « Le nouveau jugement de Salomon »

    francefougere a dit:
    août 9, 2019 à 7:36

    Chez Don Camillo, il y a une histoire de poulets volés …

    Aimé par 2 personnes

    Cochonfucius a dit:
    août 14, 2019 à 6:16

    🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.