Des puces et un sultan

Publié le Mis à jour le

Les puces de la marquise

naturalisteLe marquis de Bourlley, mort l’an dernier, a laissé à sa femme une collection d’insectes vraiment rares et que tous les savants voudraient posséder.

Comment M. Bourlley, le fameux naturaliste s’y prit-il pour séduire la marquise ? Il serait indiscret de le rechercher : toujours est-il qu’elle le rendit le plus heureux des hommes en lui offrant un couple de puces géantes de Patagonie, espèce devenue introuvable à présent.

M. Bourlley a fait mettre sous globe l’inestimable cadeau, qui figure maintenant dans son salon, à la place d’honneur, avec, en lettres énormes, cette inscription.

Ces puces m’ont été données
Par Mme LA MARQUISE DE BOURLLEY.

« Mon dimanche. » Paris, 4 janvier 1903.

Un souverain bien gardé

controleLe sultan Abd-ul-Hamid a une terreur folle d’être assassiné. Aussi aucun souverain n’est-il mieux gardé que lui. Un Allemand en a fait l’expérience à ses dépens.

Lorsque ce sujet de Guillaume débarqua à Constantinople, les employés de l’octroi aperçurent dans une des malles du voyageur un guide Bædeker. Ils le confisquèrent sans hésitation. Le lendemain, le livre fut restitué à son propriétaire, mais en piteux état. Une centaines de pages en avaient été arrachées : toute la partie traitant de Constantinople.

Notre Allemand se rendit incontinent à la censure pour demandes des explications. On le reçut avec une obséquiosité tout orientale, et on lui fit remarquer (admirez la logique de ce raisonnement) qu’il n’était pas possible qu’on laissât entre les mains de personne une description de Constantinople, car ne pourrait-on pas utiliser un plan détaillé de cette ville pour approcher plus facilement le sultan et attenter à sa vie ?

« Mon dimanche. » Paris, 4 janvier 1903.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Des puces et un sultan »

    theatrealtair a dit:
    août 17, 2019 à 12:15

    CQFD !

    Aimé par 1 personne

    francefougere a dit:
    août 17, 2019 à 7:48

    Cela me fait penser à l’architecte chargé de nouveaux travaux pour la copropriété et qui refuse de les communiquer  » pour qu’il ne soient pas divulgués « – vrai, alors qu’il faudrait les approuver : ) 🙂

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.