Deux articles

Publié le Mis à jour le

Curieuse expérience

crapaudOn sait combien longtemps un crapaud peut vivre sans manger. Une curieuse expérience vient encore d’être faite à ce sujet.

Il y a sept ans, le 15 janvier 1870, un naturaliste, M. Margelidet, a enfermé un crapaud au fond d’une cavité pratiquée dans une pierre, puis il a rebouché la cavité et serré le tout.

Hier, la cavité a été débouchée au Muséum d’histoire naturelle.

Le crapaud était vivant, mais dans une grande somnolence dont il n’est pas encore sorti. Il a été jusqu’à présent impossible de faire prendre aucune nourriture à cet extraordinaire animal.

« Journal de Fourmies. » Fourmies, 11 mars 1877.

Transfusion du sang

transfusion_sangUne intéressante opération chirurgicale vient d’avoir lieu à l’hôpital Beaujon. Elle a été pratiquée par M. le docteur Terrier.

Il s’agissait d’une transfusion du sang, chose assez rare. Par le moyen employé, l’habile chirurgien espère sauver la vie il une femme tombée à la suite de couches laborieuses dans le plus complet épuisement. Un interne n’a pas hésité à donner son sang pour la malheureuse femme. Le sang a été introduit immédiatement, au moyen d’un appareil spécial, dans les veines de la malade. A la suite de son acte de dévouement, l’interne a dû garder le lit. Sa situation n’inspire pas d’inquiétude, mais il est d’une grande faiblesse qui persistera encore quelque temps, selon toute probabilité.

La malade saura-t-elle gré à son sauveur du sacrifice qu’ il lui a fait ? Hélas ! trop souvent les médecins sont bien mal récompensés de leur zèle et de leurs soins; nous en avons chaque jour l’exemple.

Les premières tentatives de transfusion du sang furent faites au dix-septième siècle. Elles ne réussirent pas tout d’abord, parce qu’on injectait à la personne malade du sang d’animal. Or, l’expérience a prouvé que l’opération pour réussir doit nécessairement être faite d’homme à homme. Les essais heureux de M. Béhier à Paris, et de M. Roussel en Russie ont démontré qu’une opération faite dans ces conditions avait de grandes chances de succès.

L’opération consiste à faire à un homme de bonne volonté une saignée ordinaire d’au moins cinq cents grammes, à recueillir avec un entonnoir le sang qui s’écoule ensuite dans une seringue graduée, placée dans un vase plein d’eau à 34°, c’est-à-dire à la température du corps humain. On injecte le sang ainsi recueilli avec lenteur et précaution, dans une des veines du bras du malade que l’on a préalablement ouverte.

Telle est, à quelques détails près, l’opération que vient de faire M. Terrier à l’hôpital Beaujon.

« Journal de Fourmies. » Fourmies, 6 mai 1877.

5 réflexions au sujet de « Deux articles »

    fanfan la rêveuse a dit:
    décembre 10, 2019 à 7:27

    Bonjour Gavroche,
    Fallait il encore avoir un grand coup de chance en ayant le même groupe sanguin ou universel et le bon rhésus !
    Que de progrès !!
    Bonne semaine Gavroche 🙂

    Aimé par 2 personnes

      Gavroche a répondu:
      décembre 16, 2019 à 1:59

      « En 1900 : l’Autrichien, Karl Landsteiner découvre la notion de différents Photo de Karl Landsteinergroupes sanguins (ABO (le groupe AB a été découvert en 1901)), en comparant le sang de différents sujets. Il constate que le sang agglutine ou non avec les globules rouges des autres patients. La transfusion sanguine s’est donc développée rapidement et désormais la plupart des transfusions réussissent. Il obtient le prix Nobel de médecine en 1930. A noter que, en hommage à sa contribution à la transfusion sanguine, la date du 14 juin, jour de sa naissance, a été retenue par l’OMS pour célébrer la journée internationale des donneurs de sang. »

      « Les facteurs Rhésus (Rh) sont des facteurs présents à la surface des globules rouges. Si ces facteurs apparaissent sur les globules rouges d’une personne, elle est dite  » Rhésus (Rh) positif « . Si ces facteurs n’apparaissent pas sur ses globules rouges, elle est dite  » Rh négatif «  »

      Bonne journée Fanfan 🙂

      Aimé par 1 personne

        fanfan la rêveuse a dit:
        décembre 17, 2019 à 9:57

        Merci Gavroche pour la complémentarité pour cette publication.
        Bonne journée !
        🙂

        J'aime

    Aldor a dit:
    décembre 10, 2019 à 8:06

    Fanfan a sans doute raison. Il y a dû y avoir plein d’accidents du fait de sangs incompatibles entre eux.

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      décembre 16, 2019 à 2:02

      C’est vrai également, et entre autres pour ces raisons, que les premières transfusions n’étaient utilisées qu’en dernier recours.

      J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.