Séquestré volontaire

Publié le Mis à jour le

vieux-barbuIl y a quatorze à quinze ans, disparut, un beau matin, l’agent représentant d’une maison de commerce en vins, connue sous la raison N…. et Ce. Cet homme, après avoir joui de la confiance de son patron, en avait abusé pour s’approprier une somme de 9 à 10 000 francs. 

On crut d’abord qu’il était passé en Amérique, suivant la déclaration de sa famille, qui tient une maison de mercerie, et peu à peu on ne parla plus du tout de cet agent indélicat, ou qui paraissait tel, et son patron mit à l’article des profits et pertes de son grand livre le déficit constaté à la charge de son représentant.

Mais ne voilà-t-il pas que, il y a quelque temps, une servante de la maison attenante à celle de la famille de l’agent disparu depuis quatorze à quinze ans aperçut, dans la soirée, à une des fenêtres de cette maison, une grosse tête d’homme, ornée, depuis le menton jusqu’à la poitrine, d’une barbe démesurée ! La pauvre fille rentra chez ses maîtres affolée de terreur, disant qu’un revenant avec une longue barbe noire lui était apparu à une fenêtre de la maison joignante. La servante ne voulait plus rester dans une maison voisine de celle hantée par le diable. Les gens de la maison croyaient à une vision de leur servante et lui rirent au nez. Mais la fille persista, et le bruit de cette aventure se répandit au point d’amener tous les soirs des attroupements devant la maison suspecte hantée par des esprits.

La police en fut informée; mais n’ayant aucun mandat ou qualité pour s’introduire dans la demeure de personnes connues par leur honorabilité, elle refusa net d’obtempérer à la sollicitation des voisins pour vérifier ce qu’il pouvait y avoir de réel dans la vision prétendue. La servante persistant toujours dans son allégation, on prétexta, après mûre réflexion, qu’un commencement d’incendie venait de se déclarer dans la maison, et, sur cela, le commissaire de police et deux agents y pénétrèrent, malgré l’opposition des habitants de cette maison, qui déclarèrent catégoriquement qu’il n’existait aucune trace d’incendie.

Jugez de leur étonnement lorsque, pénétrant dans une petite chambre à l’étage, ils y trouvèrent un individu gros et trapu, d’environ soixante-quatre à soixante-cinq ans, ayant une barbe noire qui lui tombait jusqu’aux genoux, et qui fut reconnu être le sieur M…, disparu depuis quinze ans environ, et qui était resté là enfermé pour se soustraire à la poursuite qui pouvait être intentée à sa charge du chef de détournement au préjudice de son patron. Mais ce qui est encore plus singulier dans le dénouement de cette histoire de revenant, véritable, c’est que celui-ci se plaît dans la situation qu’il s’est faite depuis quinze ans; qu’il n’entend pas en sortir; qu’il est gai, qu’il chante et se plaît dans son cabanon, où il est nourri par sa famille, d’ailleurs honorable, « et qu’il entend mourir là où son malheur ou la fatalité l’a conduit ».

Inutile de dire encore que le patron, touché de la peine que s’est infligée à lui-même son exigeant représentant en vins, n’entend nullement l’inquiéter par une poursuite éteinte d’ailleurs par la prescription.

« Almanach astrologique : magique, prophétique, satirique et des sciences occultes. » Paris, 1871.

2 réflexions au sujet de « Séquestré volontaire »

    brindille33 a dit:
    mars 10, 2020 à 7:19

    J’aime la longueur de la barbe. J’aurais bien aimé voir l’état de cette dépendance. Une histoire qui fait sourire 😃

    J'aime

    jmcideas a dit:
    mars 14, 2020 à 6:14

    C’est la cas de vieux, bien souvent tapis dans leur tanière, qui n’ose dévoiler leurs gains à personne.
    « Picsou est mort, barbu, sur un tas d’or »
    C’est le destin de Bill Gate et de bien d’autres!

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.