aiguilles

La jeune fille aux aiguilles

Publié le Mis à jour le

saint-germain-en-laye

Il y a en ce moment à Saint-Germain-en-Laye une jeune fille de seize ans, Mlle Julienne Landrieux, qui fait la stupéfaction des médecins. 

Il y a cinq ans, Julienne Landrieux fit, avec une fillette de son âge, l’inconcevable pari d’avaler un paquet d’aiguilles. L’enjeu était de deux sous. Elle le gagna. Depuis ce temps, elle ne s’était aperçu de rien lorsque, il y a quatre ou cinq jours, elle ressentit des démangeaisons singulières. Elle se gratta et s’aperçut que des aiguilles lui sortaient du corps. à divers endroits, la tête en avant. 

Depuis quelques jours, un pharmacien s’occupe à retirer ces aiguilles, On en a vu sortir des joues, des oreilles et même des yeux. Celles qui sortent de la main apparaissent non dans le sens de la longueur de celle-ci, mais en travers. 

Julienne Landrieux éprouve une légère douleur au moment où l’aiguille perce la peau. Elle ne souffre pas pendant qu’on l’arrache. Elle n’est nullement effrayée. Au contraire, cela l’amuse. L’insouciante jeune fille, actuellement servante chez un épicier, ne se doute pas qu’une seule de ces aiguilles, lui perforant l’intestin, aurait pu provoquer une péritonite mortelle.

Le nombre des aiguilles retirées est d’environ quatre-vingt. 

« Les Nouvelles de Blida. » 1901.
Image d’illustration.