Alessandro Tassoni

Le testament du poète

Publié le Mis à jour le

tassoniIl est dû à la plume d’un poète, Alessandro Tassoni, décédé en l’an 1635.

« Mon intention serait qu’à ma pompe funèbre on ne vît qu’un prêtre, que pour la dépense on n’en fît point d’autre que celle d’un sac pour y fourrer mon corps, et d’un crocheteur qui voudra bien s’en charger. 

« Toutefois, je lègue à la paroisse où sera mon cimetière douze écus d’or, sans la moindre obligation. Le don que je lui fais me paraissant fort mince, et d’autant plus que je ne lui fais que parce que je ne puis l’emporter !«