Alphonse Aulard

L’expert

Publié le Mis à jour le

aulard-AlphonseM. Alphonse Aulard, dans la dernière séance tenue à la Sorbonne, a vivement excité la curiosité en essayant de rétablir un point d’histoire controversé.

Robespierre s’est-il brûlé la cervelle, ou bien, a-t-il dit, est-ce le soldat Médart qui a tiré sur Robespierre ?

M. Aulard, dans une note qu’il envoie aux journaux, nous annonce qu’il n’a pas tranché la question, il a simplement voulu rappeler, à propos d’une anecdote fameuse, combien il est difficile à la critique de trouver la vérité dans les récits de guerre civile que la passion a dictés. Que « pour bien lire les textes historiques, il faut s’armer d’un scepticisme scrupuleux et patient. »

Notez que M. Aulard est professeur d’histoire de la Révolution en Sorbonne et qu’il touche 12,000 francs par an pour ce faire et quand il consent à discuter une question controversée il finit par conclure qu’il faut être sceptique… Bizarre !

« Gazette littéraire, artistique et bibliographique. »  Paris, 1892. 
Publicités